"Il faut déclarer un état de catastrophe naturelle", Manuéla Mondésir-Kéclard, concernant les échouages de sargasses

Par • Mis à jour le 09/05/2018 - 11:26

Manuella Mondésir-Kéclard est intervenue pour la première fois dans le cadre de la séance des questions au gouvernement. La député de Martinique, remplaçante de Bruno Nestor-Azérot, a interrogé le gouvernement sur la problématique des sargasses.

     "Il faut déclarer un état de catastrophe naturelle", Manuéla Mondésir-Kéclard, concernant les échouages de sargasses

À peine quelques jours après sa nomination à l'Assemblée Nationale, Manuela Mondésir-Kéclard s'est lancé dans le périlleux jeu des questions au gouvernement. Et comme premier thème, elle a choisi l'étouffante problématique des sargasses.

Si la nouvelle députée a reconnu que le gouvernement avait pris des décisions judicieuses la semaine dernière, notamment en allouant 3 millions d'euros pour le ramassage, Manuéla Mondésir-Kéclard a demandé une prise en charge permanente et non plus ponctuelle du problème. Elle s'appuie notamment sur la rapport de la mission interministérielle sur les sargasses dont nous parlions ici et .

La députée du Nord de la Martinique a également demandé la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour les communes les plus touchées par les sargasses. Une mesure que George Pau Langevin, ancienne ministre des outre-mer avait refusé de prendre.

C'est Annick Girardin, la ministre des Outre-mer qui lui a répondu.

Regardez cet échange :