La CTM clôt son exercice comptable 2019 avec un excédent de 42 millions d'euros

Par 01/07/2020 - 12:51
01/01/2020 - 00:00

Les élus de l'Assemblée de Martinique ont voté hier en faveur du compte administratif de la CTM. Un vote serré puisque l'aile droite de la majorité s'est prononcée contre le bilan excédentaire présenté par l'exécutif.

    La CTM clôt son exercice comptable 2019 avec un excédent de 42 millions d'euros

Le compte administratif et le compte de gestion 2019 de la CTM ont été adoptés hier soir par les élus de l'Assemblée de Martinique.

Pour l'exercice comptable 2019, les comptes ont mis en évidence un excédent de près de 40 millions d’euros. Cet excédent est le fruit d'une gestion très stricte de la dépense budgétaire. Une gestion à la Marie-Jeanne si l'on peut dire qui n'est pas sans rappeler le fameux matelas budgétaire qui avait tant fait débats lors de la campagne des élections régionales en 2010.

Alfred Marie-Jeanne, le président du conseil exécutif, a d'ailleurs indiqué qu'il assumait complètement ce mode de gestion.

"Aujourd’hui, j’assume totalement le montant de l’excédent du compte administratif 2019. Cet excédent a été acquis par des efforts importants et réguliers de la part de tous, par la rationalisation de notre train de vie, par l’optimisation de nos interventions", explique Alfred Marie-Jeanne.

"Cet excédent nous permet de maintenir un autofinancement malgré la baisse de recettes fiscales liée au coronavirus, et d’accroître notre capacité à recourir à l’emprunt", a argumenté le président du conseil exécutif lors de sa présentation.

D'autant plus selon les financiers de la CTM que la crise covid est passée par là et que la collectivité estime qu’il faudra maintenir ce rythme et cette rigueur budgétaire pour 2020. 

"Ce que nous présentons, c'est la photographie budgétaire de la Martinique au 31 décembre 2019. Depuis, il s'est passé 6 mois. Avec 3 trois mois de confinement. Avec des entreprises qui ont fermé leurs portes. Notre challenge c'est que le maximum de réouvertures soit conforté", explique Miguel Laventure, le conseiller exécutif en charge des affaires budgétaires.

Dans l'opposition et même dans certains rangs de la majorité, la lecture du compte administratif est diamétralement opposée. On estime notamment que ce résultat reflète le manque d'implication de la collectivité dans l'économie locale.

"C'est la tradition depuis 2015 de dégager des excédents. L'excédent est en fait de 88 millions d'euros. C'est un mauvais signal adressé aux autorités européennes, à l'Etat et aux Martiniquais. Comment pouvons nous revendiquer davantage de sommes pour la santé, pour l'environnement ou le social. C'est le signe d'une mauvaise gestion. On ne peut pas afficher un montant de 50 millions d'euros d'investissement sur les fonds européens et mandater à peine 14 millions d'euros. Beaucoup de porteurs de projets sont en attente de financement", explique Fred Lordinot, quatrième vice-président de l'Assemblée de Martinique.

La plénière se poursuit ce mercredi avec l'examen du budget supplémentaire.

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.