Le Brésil passe à l'extrême droite

Par • Mis à jour le 29/10/2018 - 16:45

Jair Bolsonaro est élu président du Brésil avec plus de 55% des voix depuis hier. Ce virage à l'extrême droite déplait à certains Brésiliens installés en Martinique.

    Le Brésil passe à l'extrême droite

Les manifestations d'envergure n'ont rien changé, la grande majorité des Brésiliens a choisi le candidat d'extrême droite pour diriger le pays les 4 prochaines années. Sa victoire a été fêtée dans la liesse et la population est descendue dans la rue, parfois même aux côtés de l'armée et de la police. Ses électeurs attendent de lui des résultats en matière de sécurité et de lutte contre la corruption.

Ses opposants le qualifient de raciste, homophobe, fasciste ou encore dictateur et craignent pour leurs libertés. Parmi ses dispositions phares, Bolsonaro prévoit d'assouplir la législation sur le port d'armes mais pas celle sur l'IVG par exemple, déjà très restrictive.

Manuella Toussay est Martiniquaise et a longtemps vécu au Brésil, pour elle ce résultat n'est pas une surprise mais elle reste choquée et craint pour la démocratie.