Le vote des frais de mission des élus agite la mairie du Diamant

Par • Mis à jour le 26/02/2018 - 08:55

Le vote par le conseil municipal du Diamant d'un budget de frais de mission agite le conseil municipal du Diamant. L'opposition s'insurge contre la mise en place de cette ligne budgétaire alors que la ville est en souffrance financière. Le maire quant à lui parle d'une procédure normale.

    Le vote des frais de mission des élus agite la mairie du Diamant

Lundi dernier (19 février 2018), le conseil municipal du Diamant a voté à la majorité la création d'un budget de frais de mission en faveur des élus. L'opposition qui a voté contre cette décision ne comprend pas que l'ouverture de cette ligne budgétaire. Les membres de l'opposition dénonce une gabegie d'argent public alors que la ville est endettée et que les impôts ont augmenté ces dernières années.

"Nous sommes passés de 14 à 24% d'augmentation d'impôt. La ville du Diamant est à plus de 2 millions d'euros de déficit sans avoir payé un seul centime à la COFIC. Depuis 2016, on paye 500 000 euros chaque année en plus des impôts  et nous trouvons des élus qui réclament des frais de mission alors que les Diamantinois participent au redressement de la commune. Si il faut être solidaire, il faut que les élus, surtout ceux de la majorité, montrent le bon exemple en travaillant pour la ville du Diamant sans aucun frais", explique Antoine Louis Alexandre, élus de l'Union pour un Diamant Solidaire.

Une attaque stérile selon le maire de la commune. "Les frais de mission c'est une normalité. Nous sommes obligés de les voter dans toutes les collectivités. Si un élu doit se déplacer pour une mission pour la collectivité, il faut des frais de mission. C'est valable pour toutes les collectivités de France et de Navarre. Nos frais de mission concernent principalement le congrès des maires. Cela ne veut pas dire qu'on ira forcément au congrès des maires mais si un élu doit se déplacer dans le cadre d'une mission pour la ville, il faut des frais de mission. Moi j'ai eu l'occasion de me déplacer pour la ville et de payer de ma poche parce qu'il n'y avait pas de frais de mission", explique Gilbert Eustache, le maire du Diamant.

Selon nos informations, le montant de ces frais de mission s'élève à une somme comprise entre 2000 et 3000 euros par élu par an. Des fonds qui ne sont utilisés que de façon très ponctuelle.