Législatives 2017 : Sylvia Saïthsoothane en course dans la Sud

Par • Mis à jour le 10/01/2017 - 12:01

La Conseillère Exécutive de la CTM chargée de l'éducation, Sylvia Saïthsoothane briguera un mandat de député lors des élections législatives de juin 2017. L'élue de droite sera accompagnée de Gabriel Lagrancourt. Ce dernier avait pourtant été désigné candidat pour la circonscription Sud par son parti, Les Républicains, pas plus tard que samedi (7 janvier 2017).

    Législatives 2017 : Sylvia Saïthsoothane en course dans la Sud
C’est à peine croyable. Voilà un candidat, Gabriel Lagrancourt, qui a passé des mois à préparer sa candidature, a demandé à son parti de faire "Paris" valider ses intentions pour le Sud. Il a ensuite présenté sa démarche et ses projets à ses partisans et à la presse samedi dernier.

Pourtant le lendemain, oui, le lendemain, il s’entretient avec celle qui était, la veille, sa suppléante : Sylvia Saithsoothane. Et la conseillère exécutive a réussi à convaincre Gabriel Lagrancourt que c’est finalement elle la meilleure candidate.

En fait, Gabriel Lagrandcourt avait habitué ses partisans à ces welto politiques. C’est bien lui qui en 2014 avait développé d’excellents arguments pour aller conquérir la mairie de Sainte-Anne avant de faire demi tour et tenter de briguer la mairie de Fort-de-France. En tout cas, la machine Saithsoothane semble être bien lancée aujourd’hui.

Le député Nilor en danger

Une nouvelle démarche qui risque de compliquer la tâche du député sortant, Jean-Philippe Nilor, qui pensait, avec cette élection de juin 2017, peut être faire de la RN5 et des routes du sud un véritable boulevard. Et bien, c’est là qu’on saura qui au MIM est Niloriste et qui ne l’est pas. Parce qu’en réalité, seul Daniel Marie-Sainte, pour l’instant, a déjà dit clairement qu’il était à fond derrière le député sortant du sud… Pourquoi s’est-il senti obligé de l’écrire ?

On sait surtout qu’au MIM, les militants ont toujours indiqué qu’ils feront ce que Chaben aura dit de faire. Depuis quelques temps, des patriotes du MIM accréditent la thèse d’un complot du G20 contre Alfred Marie Jeanne, complot que préparait, affirment-ils, Jean Philippe Nilor.

On verra maintenant si le Président du MIM va lever le doigt pour sauver non pas son dauphin mais son poulain. Un Niloriste expliquait hier que "si Sylvia Saithsoothane devait constituer un réel danger pour Jean-Philippe Nilor, ce serait bien fait pour le MIM".

Jean-Marc Pulvar

Sylvia Saïthsoothane était l'invité de Jean-Marc Pulvar ce mardi matin (10 janvier 2017). Elle a expliqué les raisons de sa candidature surprise :