Les impôts n'augmenteront pas au Diamant

Par • Mis à jour le 13/10/2016 - 15:50

Les élus de le commune étaient réunis mardi soir (11 octobre 2016) pour émettre des propositions au regarde rapport de la Chambre Régional des Comptes sur les finances de la commune. Une bonne nouvelle pour les administrés, les impôts ne seront pas augmentés.

    Les impôts n'augmenteront pas au Diamant
Les élus de la commune du Diamant étaient réunis mardi soir (11 octobre 2016) pour étudier des propositions d'ordres financières. En difficulté budgétaire et sur injonction d'un rapport de la Chambre Régionale des Comptes, la municipalité devait prendre les dispositions nécessaires pour redresser la barre.

Une augmentation des impôts était prévisible de l'avis de tous mais ce ne sera finalement pas le cas. "Si nous continuons tous d'être solidaires, de tenir les rennes de la commune, de faire en sorte que nous soyons responsables pour éviter les gaspillages. On peut faire en sorte que le Diamant puisse s'en sortir. Il y aura des sacrifices à faire. Les temps sont durs. On a de moins en moins de recettes et de plus en plus de dépenses. On a doublé de population en moins de 20 ans donc vous comprenez bien qu'on a de plus en plus de problèmes structurels. On a le vieux contentieux qui date de quarante ans qui nous a plombé le budget de plus de 1,5 millions d'euros", déclare Gilbert Eustache, maire du Diamant.

En effet, outre ses dépenses d'investissement qui grève le budget, la commune doit verser 1,24 millions d'euros à la société COFIC suite à un litige foncier.

Si les propositions émises mardi soir ont semblé satisfaire tout le monde, la majorité municipale reste fragile. Cinq élus dont le premier adjoint n'affiche pas un soutien absolu au premier magistrat. Il y a quelques semaines, ils ont notamment demandé à ce que leurs délégations officielles leurs soient retirées. "Ils voulaient remettre les délégations pour travailler mieux. C'est une démarche peut être louable. Je ne me sens pas fragilisé parce que je crois que j'ai déjà montré l'exemple à beaucoup. Je veux que le Diamant s'en sorte. J'avais dit qu'il fallait 10 ans pour sortir la commune de sa situation, ça fait 8 ans que nous sommes là. J'ai bon espoir que dans deux ans le Diamant soit une commune où il n'y a aucun problème", assure le premier magistrat.

Karl Lorand et Jean-Marc Pulvar