L'état d'urgence sanitaire prorogé jusqu'au 31 décembre en Martinique

Par 28/10/2021 - 18:14 • Mis à jour le 28/10/2021 - 18:10

Le Sénat a voté ce soir (jeudi 28 octobre) en faveur de la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 décembre en Martinique, tout comme en Guyane.

    L'état d'urgence sanitaire prorogé jusqu'au 31 décembre en Martinique

Etat d'urgence sanitaire prorogé en Martinique et en Guyane

Le Sénat a adopté l'article qui rend possible cette prolongation jusqu'au 31 décembre en Martinique, tout comme en Guyane, suite à un amendement qui avait été déposé par le gouvernement en raison de la situation encore fragile dans ces territoires.

A la tribune lors de la discussion générale, c'est la ministre en charge de l'autonomie, Brigitte Bourguignon, qui a expliqué ce choix :

La situation dans ce territoire le justifie pleinement avec une circulation virale qui se maintient à un niveau élevé, un taux d'occupation des lits en réanimation supérieur à 100%, une couverture vaccinale insuffisante

Et ce matin sur France Info, le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu a rappelé que l'obligation vaccinale sera bien appliquée partout, bien qu'il y ait parfois une "tolérance" et une "souplesse" pour assurer la continuité des soins.

Le ministre a également assuré qu'aux Antilles, la vaccination des soignants "avance" même si en Martinique, selon les mots de Sébastien Lecornu, "elle s'est faite sur fond de menaces et de troubles qui sont absolument scandaleux".

Le Sénat vote pour le recours au passe sanitaire jusqu'au 28 février, au lieu du 31 juillet 

Au terme de plusieurs heures d'examen, le projet de loi "vigilance sanitaire" vient donc d'être voté en première lecture par les sénateurs avec 158 voix pour et 106 contre.

Un projet de loi qui prévoit également de prolonger le recours au passe sanitaire non pas jusqu'au 31 juillet 2022 mais jusqu'au 28 février.

Les élus ont aussi adopté plusieurs amendements, par exemple l'abandon du passe sanitaire dans les départements où au moins 80% de la population est complètement vaccinée pour les activités concernant des mineurs dans des associations ou clubs sportifs, et pour les activités de loisirs en extérieur pour toute la population.

Un texte qui doit encore passer en commission mixte paritaire. 

Tags