Martinique Aménagement et Equipement, le nouvel outil des collectivités

Par 16/09/2016 - 16:29 • Mis à jour le 16/09/2016 - 16:29

La Collectivité Territoriale de la Martinique et la communauté d'agglomération CAP-NORD ont officialisé hier (jeudi 15 septembre 2016) la création de Martinique Aménagement et Equipement. La société publique locale (SPL) assurera des études et la maîtrise d'ouvrage pour ses deux actionnaires. Ces derniers au nombre de deux pourraient accueillir prochainement l'Espace Sud dans leur rang.

    Martinique Aménagement et Equipement, le nouvel outil des collectivités
Entièrement publique, la SPL Martinique Aménagement et Equipement mènera des études et assurera la maitrise d'ouvrage de certains chantiers pour le compte de ses actionnaires. Ils sont pour l'instant au nombre de deux. Il s'agit de la CTM et de CAP Nord. La communauté d'agglomération du sud, Espace Sud, devrait rejoindre la structure sous peu.

Cette nouvelle SPL aménagement vient, pourrait-on, dire prendre la suite de la société d'économie mixte, la SODEM (société d'équipement de la Martinique) qui est en cours de disparition (liquidation judiciaire). D’ailleurs le siège de la SPL sera dans celui de la SODEM.

C'est Diane Montrose, conseillère territoriale de la majorité qui préside la SPL. "Nous avons la volonté de permettre à l'ensemble du territoire de la Martinique et à l'ensemble des communautés d'agglomération y compris des communes de disposer de cet outil performant. C'est en mutualisant nos forces que nous pourrons arriver à faire des choses intéressantes. Nous sommes une société ouverte à l'actionnariat à l'ensemble des collectivités. Elles peuvent ainsi profiter de la SPL pour mener des études techniques sur des besoins ponctuels", vante la présidente de Martinique Aménagement et Equipement.

Le choix du statut de la SPL est particulièrement significatif pour les deux collectivités signataires. "La SPL a un statut qui lui permet d'associer deux choses : la nécessité de rentabilité, de réactivité, d'adaptabilité de la société de droit privé et le contrôle au sein de la gestion de la SPL par les services publics. Donc aujourd'hui on devrait arriver pour la population à une meilleure maîtrise des coûts, des délais et à une meilleure rentabilité", justifie Diane Montrose.

Martinique Aménagement et Equipement sera notamment en charge de la construction du lycée Schoelcher. La muséographie du musée du Père Pinchon, la ZAC de la Pointe Melon au Robert et le pôle universitaire de santé seront également à la charge de la SPL.

Karl Lorand et Cédric Catan