Nicaise Monrose et Jean-François Beaunol trouvent un accord pour l'évacuation des eaux usées de Rivière-Pilote

Par 09/07/2020 - 07:32
01/01/2020 - 00:00

Le maire de Sainte-Luce et le nouveau maire de Rivière-Pilote ont trouvé un accord sur le raccordement du réseau des eaux usées de Rivière-Pilote à la station d'épuration de Sainte-Luce. Un vieux dossier qui prend une tournure encore plus politique à l'approche des élections pour la présidence de l'Espace Sud.

    Nicaise Monrose et Jean-François Beaunol trouvent un accord pour l'évacuation des eaux usées de Rivière-Pilote

Après des années de blocage, les villes de St-Luce et Rivière-Pilote ont trouvé un terrain d'entente sur le sujet épineux du raccordement des eaux usées de Rivière-Pilote à la station d’épuration de Sainte-Luce. Les deux maires et leurs conseils municipaux ont signé hier un protocole d’accord, visant à trouver une solution aussi bien au niveau de leurs villes, mais également qu’au niveau de la communauté d’agglomération.

"Les Lucéens n'ont jamais dit qu'il ne fallait pas traiter les eaux de Rivière-Pilote. Nous avions dit "traiter mais pas comme ça". Donc là nous sommes réalistes. Les travaux ont été faits. La tuyauterie a été passée. Il nous reste à autoriser le raccordement par le territoire communal. Depuis 2017, nous avons demandé au président de l'Espace Sud de réaliser les travaux de réparation des canalisations du bourg de Sainte-Luce", explique Nicaise Monrose, le maire de Sainte-Luce.

"Avec le maire de Sainte-Luce, nous nous sommes mis d'accord sur deux points. Le premier, c'est de relancer les travaux pour permettre ce raccordement. Il a posé un préalable. Je lui ai donné mon accord de soutien au niveau de l'Espace Sud pour que les travaux soient réalisés. Nous sommes d'accord pour débloquer le dossier", précise pour sa part Jean-François Beaunol, le maire tout récemment élu de Rivière-Pilote.

Les deux édiles ont balayé d'un revers de la main toutes les accusations d'inimitié entre les deux communes et ont assuré en coeur vouloir travailler ensemble entre voisins.

L'élection de l'Espace Sud dans les tuyaux

Des propos qui ne devraient pas échapper aux observateurs du monde politique à l'approche de l'élection pour la présidence de l'Espace Sud. Le scrutin qui doit se tenir le 17 juillet prochain fait l'objet de toutes les attentions. L'élection de 5 nouvelles majorités dans le sud à l'issue des municipales semble menacer la réélection d'Eugène Larcher.

Les deux maires en ont d'ailleurs profité pour évoquer cette élection. "Je ne suis candidat à rien du tout. Je pose un principe pour ce pays. Nous avons une communauté d'agglomération composé de 12 communes. Il n'est pas normal qu'un seul maire reste au pouvoir plus de deux mandats. Je souhaite qu'il y ait un partage des responsabilités. Que l'on puisse créer des énergies nouvelles dans cette communauté", a asséné Jean-François Beaunol.

"Sainte-Luce et Rivière-Pilote appellent à un changement de gouvernance à la tête de l'intercommunalité. La gouvernance ce n'est pas seulement le président. Certes, il faut changer le président, mais il faut aussi changer les méthodes et le fonctionnement. Il faut qu'elle soit au service de la mutualisation d'action entre les communes", a dit pour sa part Nicaise Monrose. "Nous ne sommes pas candidats à la présidence de l'Espace Sud. Nous souhaitons une nouvelle gouvernance. Celui qui sera président devra s'engager vis-à-vis de nous", a insisté le maire de Sainte-Luce.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.