"Nos retraites vont être coupées... parce qu'on va couper d'abord celles des étrangers"

Par • Mis à jour le 07/09/2015 - 16:04

Les FMP (Forces Martiniquaises de Progrès) étaient ce week-end en meeting au centre culturel de Rivière-Salée. Les dirigeants de la droite martiniquaise ont voulu donner une image de grande unité autour de la candidature de Yann Monplaisir pour les élections à la collectivité territoriale de Martinique prévue les 06 et 13 décembre 2015.

    "Nos retraites vont être coupées... parce qu'on va couper d'abord celles des étrangers"
Unité ! C'était le mot d'ordre du meeting de ce week-end au cours duquel toutes les composantes de la droite étaient représentées. Tous les dirigeants de la droite martiniquaise qui se sont succédés à la tribune ont vanté les mérités de leur tête de file Yann Montplaisir. Mais si tous les discours ont - certes - été unanimes sur l’opportunité du vote des 06 et 13 décembre, l’intervention du maire de Case-Pilote Ralph Montplaisir a été d’une toute autre tournure et le ton était assez grave. En effet, pour Ralph Monplaisir avec la mise en place du CTM les martiniquais doivent s'attendre à des surprises."Quand il n'y aura plus d'argent. Les premiers sur qui on va couper ce sont ceux qui ne seront plus vraiment français. Nos retraites vont être coupées... parce qu'on va couper d'abord celles des étrangers, et puis les allocations familiales..." a t-il indiqué.

A trois mois de l'échéance électorale la droite veut - plus que jamais - se montrer soudée.

Audrey Ollon et Daniel Zobéïde