Changer d'île

Partager le Dragon 971 avec la Guadeloupe ne plaît à tout le monde en Martinique

Par Karl Lorand, Jessica Dantin et Aude Sioul-Tidas / RCI.FM / 21/04/2019 - 12:28

L'absence d'hélicoptère de secours basé en Martinique n'a pas fini de faire parler. Les politiques mais aussi les organisations syndicales prennent position sur le sujet.

Le Dragon 972 est sur la flan depuis le 4 avril 2019 après avoir touché des câbles électriques lors d'une intervention à Fond Bellemarre à Case-Pilote.

Le gouvernement avait projeté le transfert du Dragon 973 de Guyane vers la Martinique. Les élus guyanais se sont élevés contre cette mesure et ont obtenu gain de cause.

Depuis, le préfet a annoncé que la Martinique et la Guadeloupe partagerons le Dragon 971 comme ce fut le cas à plusieurs périodes. Une décision qui ne satisfait pas certains élus locaux.

C'est le cas de Belfort Birota. Membre de la majorité à la CTM, il est le président du SDIS en charge des pompiers. Pour lui, si la mutualisation avec la Guadeloupe était possible à une certaine époque, la montée en charge de la circulation et l'augmentation des certaines pathologies comme les AVC rendent cette stratégie inadaptée.

Avec en moyenne 3 sorties par jour soit 900 par an, le Dragon 972 est devenu un outil indispensable pour les services de secours de Martinique. D'autant qu'il faut 50 minutes au Dragon 971 pour rejoindre la Martinique par beau temps.

Belfort Birota est au micro de Jessica Dantin :

Dans un courrier adressé à Christophe Castaner, Jean-Philippe Nilor s'est lui aussi ému de l'absence d'hélicoptère de secours sur notre territoire. Le député de la Martinique estime que la solution d'un partage du Dragon 971 n'est pas satisfaisante. "Je sollicite l'affectation immédiate en Martinique d'un nouvel hélicoptère de la sécurité civile", écrit Jean-Philippe Nilor.

courrier Nilor Dragon

De son côté le syndicat CGTM s'est fendu d'un communiqué de presse. Dans ce texte la confédération syndicale dénonce la décision du gouvernement d’avoir opté pour le retrait d’un moyen aérien civil à la Guyane pour l’affecter en Martinique.

Elle demande la mise à disposition de la Sécurité Civile de la Martinique d’un nouvel hélicoptère dans les délais les plus brefs, afin de poursuivre ses missions de sauvetage au service des populations de notre territoire.

Enfin, Alfred Marie-Jeanne, président du Conseil Exécutif de la CTm s'est montré moins tranché sur la question tout en rappelant que ce n'est pas à la CTM de financer un nouvel hélicoptère.

Pour rappel, le Dragon 972 a été envoyé en réparation à Nîmes. Une réparation qui pourrait durer plusieurs semaines. Les hélicoptères de la sécurité civile sont fabriqués par la société Eurocopter, filiale d'Airbus.

Le prix du modèle EC145 utilisé par les secouristes français oscille entre 4 et 6 millions d'euros.

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.


Météo

Webradios