Pascale Mouriesse, de la liste "Ansanm pou péyi nou" était l'invitée de la rédaction

Par 18/05/2021 - 13:31 • Mis à jour le 18/05/2021 - 12:28

L'avocate au barreau de Fort-de-France se lance pour la première fois en politique et dans la course aux élections territoriales et sera tête de section pour Fort-de-France. Elle a été reçue par Jean-Marc Pulvar, comme invitée de la rédaction du mardi 18 mai 2021.

    Pascale Mouriesse, de la liste "Ansanm pou péyi nou" était l'invitée de la rédaction

Pascale Mouriesse explique qu'elle arrive à une période de sa vie où elle a réussi ses deux premiers piliers que ce sont la famille et le travail. Elle souhaite désormais s'investir dans le troisième , à savoir l' engagement , pour ainsi donner à la population. Pour elle, il est important d'apporter une nouvelle alternative "pour que vive la Martinique, enfin !".

C'est un engagement réfléchi durant ma vie professionnelle. J'ai aidé, j'ai combattu, j'ai défendu les hommes, les femmes avec conviction, avec amour, avec passion, avec rectitude. Le moment est venu pour moi, donc, de défendre le plus grand nombre par des actions

L'avocate estime connaître les préoccupations des électeurs de Fort-de-France où elle mène campagne, notamment celles des chefs d'entreprises, des familles et particulièrement les familles en difficulté. Comme d'autres candidats, la distribution de l'eau est pour elle un sujet incontournable.

Pascale Mouriesse a choisi de rejoindre Jean-Philippe Nilor et sa liste "Ansanm pou péyi nou" qui rassemble une dizaine de partis différents. Ce mouvement représente à ses yeux une dynamique positive et d'avenir :

Si l'on regarde l'histoire, nous avons plus de 40 ans de décentralisation avec les mêmes hommes au pouvoir. Nous n'allons pas aux élections pour combattre les hommes. Nous allons aux élections pour sauver une situation et pour proposer des idées nouvelles.

 

 

Tags