Peyi-A fait sa rentrée politique sous le signe des élections territoriales

Par 18/01/2021 - 12:03
01/01/2020 - 00:00

Dimanche 17 janvier, le jeune parti politique, fondé par Marcellin Nadeau et Jean-Philippe Nilor, a fait sa rentrée politique aux Hauts-de-Californie, au Lamentin. L'occasion de mettre en place une stratégie pour les prochaines élections territoriales.

    Peyi-A fait sa rentrée politique sous le signe des élections territoriales
© DZ / RCI Martinique

Il y avait foule dimanche 17 janvier, aux Hauts-de-californie au Lamentin. Partisans, sympathisants et élus s'étaient rassemblés pour la rentrée politique de Peyi-A, le jeune mouvement politique créé en février 2019 par Marcelin Nadeau et Jean-Pilippe Nilor. Hormis les deux co-présidents du parti, la vice-présidente, Aurélie Nella, a également pris la parole à la tribune : l'occasion de rappeler que leur précédente rentrée politique à Ducos en 2020 leur avait porté chance, puisque la jeune femme a été élue quelques mois plus tard maire de la ville.

D'autres élus étaient également présents, comme le président de l'Assemblée territoriale, Claude Lise (RDM) , ou encore la députée du Nord, Manuéla Kéclard-Mondésir, qui a laissé entendre qu’elle pourrait prochainement rejoindre le mouvement.


Lors de son discours, Marcelin Nadeau s’est longuement attardé sur le fonctionnement des instances de la collectivité territoriale de Martinique. Selon le maire du Prêcheur, il est aujourd'hui indispensable de réfléchir au « rééquilibrage des pouvoirs de l’Assemblée par rapport au Conseil exécutif ».

Quant aux stratégies et pistes de réflexion qui pourraient alimenter la future campagne du parti, le député Jean-Philippe Nilor a pour sa part insisté sur la valorisation des entreprises locales lors des marchés publics.

Tags