Première séance plénière en présentiel à la CTM

Par 30/07/2020 - 15:14
01/01/2020 - 00:00

Les élus de la CTM ont retrouvé l’hémicycle pour la première fois depuis le déconfinement.  Une séance plénière en présentiel qui se déroule jusqu'à demain salle Camille Darsières, à Plateau Roy.

    Première séance plénière en présentiel à la CTM

Les élus de la CTM ont retrouvé l’hémicycle pour la première fois depuis le déconfinement 
Une séance plénière en présentiel qui se déroule jusqu'à demain salle Camille Darsières, à Plateau Roy. L'occasion de revenir sur les événements qui ont secoué la ville de Fort-de-France dernièrement.

Avant d'aborder les 36 points à l'ordre du jour, les élus ont longuement échangé sur les événements survenus récemment à Fort-de-France, le déboulonnage des statues de Joséphine de Beauharnais et de Pierre Belain d'Esnambuc le 26 juillet dernier , et l'agression, quelques jours plus tôt, du maire de Fort-de-France Didier Laguerre, ceinturé avec une chaîne près de la mairie.

Pour Fred Lordinot ,  il s'agit d'actes « d'africanistes qui se sont appropriés le drapeau rouge, vert, noir » . L'élu de l'opposition est ensuite revenu longuement sur la notion d'afrocentrisme avant de laisser la parole à Yan Monplaisir, vice président de l'assemblée qui a profité de cette plénière pour présenter une motion de soutien à Didier Laguerre.

Un moyen, selon lui, de défendre l'expression démocratique et de faire part de son indignation et même de son inquiétude face à « l'immobilisme des représentants de l'autorité, mais aussi de la classe politique ».

Yan Monplaisir a également proposé de créer un espace d'échange autour de ces questions, une initiative saluée par une partie de l'hémicycle.

L'heure est désormais aux débats avant le vote du budget. 


 

Tags