Présidentielle 2017 : Benoît Hamon en meeting en Martinique inspiré par Césaire

Par 13/03/2017 - 14:24 • Mis à jour le 13/03/2017 - 14:24

Benoît Hamon en meeting dimanche soir, 12 mars 2017, à Fort-de-France, s'est montré particulièrement inspiré par Aimé Césaire sur la tombe duquel il s'était incliné quelques heures auparavant. Le candidat socialiste à la présidentielle 2017 s'en est pris aux "assassins d'aube".

    Présidentielle 2017 : Benoît Hamon en meeting en Martinique inspiré par Césaire
Arrivé en Martinique, dimanche 12 mars 2017, en milieu d'après-midi, Benoît Hamon s'est d'abord rendu au cimetière de la Joyau pour s'incliner sur la tombe d'Aimé Césaire.

Le poète martiniquais disparu qui, dira-t-il, quelques heures plus tard lors d'un meeting à Fort-de-France, était pour lui "une source inépuisable d'inspiration".

Sous le grand Carbet, devant quelques cinq cents personnes, il a développé plusieurs aspects de son programme comme le revenu universel, la taxe sur les robots pour faire face à la révolution numérique, les récépissés de contrôle d'identité dans la police.

Mais au cours de son discours, il s'est appuyé sur plusieurs écrivains martiniquais et plus précisément, Patrick Chamoiseau, Edouard Glissant et Aimé Césaire.

"Césaire a dit, il n'est pas question de livrer le monde aux assassins d'aube, ceux qui veulent empêcher que le soleil éclaire le destin des citoyens", a déclaré le candidat PS à la présidentielle.

Benoît Hamon visait notamment Marine Le Pen à propos de laquelle le député Serge Letchimy s'était auparavant fait l'écho "des grandes craintes de la Martinique" de la voir arriver au pouvoir.



De ce meeting de Benoît Hamon, on retiendra aussi deux engagements en matière de lutte contre les perturbateurs endocriniens et les pesticides et notamment le chlordécone. L'ancien ministre, qui a fait alliance avec les écologistes, s'est prononcé en faveur d'une loi de réparation pour les victimes du chlordécone et l'interdiction de toute molécule présentant des risques pour la santé.



Jean-Philippe Ludon
@jpludonrci.