Changer d'île

Qui accompagnera Jean-Philippe Nilor au sein de son nouveau parti politique ?

Par Karl Lorand et Cédric Catan / RCI.FM / 10/01/2019 - 05:41

Le député du sud et conseiller territorial de l'Assemblée de Martinique lancera sa formation politique le 3 février 2019 au Robert. Le doute plane encore sur l'identité de ceux qui seront autour de lui. Notre rédaction a tenté d'y voir plus clair.

Dans moins d'un mois, le parti politique de Jean-Philippe Nilor sera sur les rails. Il l’avait annoncé sur notre antenne, en septembre dernier à la veille de l'assemblée générale du MIM. Las qu'il était des attaques à son endroit au sein de sa propre famille politique.

C'est donc la date du 3 février qui a été arrêtée pour la présentation du parti. Le rassemblement devrait avoir lieu au Robert. mais avec qui et dans quelles conditions ?

Difficile de répondre à toutes ces questions, tant on cultive la discrétion dans les rangs du député du Sud. Personne ne veut trop en dire pour le moment car tout n’est pas encore finalisé, confie l’un de ses proches.

Ce l’on sait c’est que Jean-Philippe Nilor a approché des élus de tout bord et a lui aussi été approché. Tous semblent près à janbé pak. L’idée étant comme il l’avait annoncé de monter un mouvement qui transcende les divisions habituelles, sur les bases "du patriotisme, de la dignité, de l’identité et de la responsabilité martiniquaise mais avec un fonctionnement plus moderne et démocratique"

Il semble que le message ait attiré certains membres du MIM et des élus du Gran Sanblé siégeant à l’Assemblée de Martinique…on parle notamment d’Aurélie Nella, Louise Telle, Sandrine Saint-Aimé, Richard Barthéléry, Denis Louis-Régis, Maryse Plantin ou encore Charles Joseph-Angélique. "Quand Jean-Philippe Nilor a décidé de monter son parti, je lui ai dit que j'étais d'accord. Au sein du MIM actuel où j'ai essuyé beaucoup de chose, si il n'y a pas eu d'assemblée générale dans les règles de l'art, c'est quelque chose qui ne convient pas à ce que je pense. Cela n'empêche que j'ai de très bons rapports avec Alfred Marie-Jeanne", confie d'ailleurs Charles Joseph-Angélique, élu à la CTM.

Pas sûr cependant que ces bons rapports puissent perdurer dans le temps. Les prochaines semaines devraient nous en dire plus sur l'état des relations entre ces élus qui changent de parti et le chef de l'exécutif territorial.

En tout cas, les proches de Jean-Philippe Nilor laissent entendre qu'il y aura quelques surprises parmi les membres du nouveau parti. Des maires voire des élus d’autres partis pourraient prendre place au côté du député du sud. En parlant de parti, on sait qu’un rapprochement s’est effectué avec Nou Pep La et Marcelin Nadeau. Selon nos informations, il n’y aura cependant pas de fusion, mais plutôt un travail de "co-construction".

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.