Stanislas Cazelles détaille les adaptations du confinement en Martinique

Par 25/11/2020 - 16:48
01/01/2020 - 00:00

Lors de sa conférence de presse de cet après-midi (mercredi 25 novembre), le préfet de Martinique Stanislas Cazelles a détaillé les mesures d'allègement du confinement en Martinique.

    Stanislas Cazelles détaille les adaptations du confinement en Martinique

Le préfet Stanislas Cazelles s'est exprimé sur la levée progressive du confinement en Martinique et a présenté le plan spécifique pour notre territoire, comme l'a préconisé le chef de l'Etat. Les nouvelles règles sont applicables dès aujourd'hui, et pour les prochaines deux semaines. 

De façon générale, ce sont les activités avec masque qui reprennent, mais celles qui nécessitent d'enlever le masque ne pourront pas reprendre pour l'instant.

Ainsi, les commerces peuvent rouvrir, à condition de respecter un périmètre sanitaire élargi à 8 m2 par client, quelle que soit la taille du commerce. Des aménagements pourront être envisagés pour les très petits commerces.

Les lieux de cultes peuvent accueillir des cérémonies dès aujourd'hui, avec une jauge maximum de 30 personnes. Le préfet justifie cette mesure par la nécessité d'éviter des rassemblements à l'entrée de ces espaces. 

Concernant les déplacements, les attestations de sortie restent nécessaires. Les contrôles seront d'ailleurs maintenus. Mais la limite des 20 kilomètres ne s'applique pas sur notre île. Les déplacements sont donc possibles pour une durée de 3 heures et sans limitation géographique pour la promenade et le sport uniquement.

Concernant les plages, elles peuvent être fréquentées en journée pour des activités physiques, mais seront interdites d'accès entre 19 heures et 5 heures. De même, à l'heure du déjeuner, il est interdit de pique-niquer. 

Les activités nautiques et de plaisance sont possibles si elles sont liées à une activité sportive. En revanche, tout ce qui peut être assimilé à une activité de restauration - comme la location d'un catamaran pour plusieurs personnes - demeure interdit. 

Les restaurants, bars, et discothèques ne rouvriront pas pour l'instant. Les salles de sport non plus. Le coaching sportif individuel sera possible, mais en extérieur, et sous la condition que le coach porte un masque. Les compétitions sportives collectives restent suspendues également pour l'instant. 

Une clause de revoyure est fixée dans 15 jours. La situation des activités encore fermées sera réexaminée et l'adaptation se fera en fonction de l'évolution de la situation sanitaire du territoire.

Au plan sanitaire, le directeur général de l'ARS Jérôme Viguier, a expliqué que le désarmement des lits COVID se poursuivait au CHU en raison du recul du nombre d'hospitalisation. Les activités de chirurgie seront progressivement reprogrammées pour les patients souffrant d'autres pathologies et mis en attente au moment du pic épidémique. 

L'ARS souligne également que les tests antigéniques sont pratiqués par un nombre élargi de professionnels de santé, médecins, infirmiers et aussi pharmaciens, ce qui permet de désengorger les laboratoires avec un résultat généralement dans les 15 minutes suivant le test. 

Tags