Syndicats et politiques s'indignent de l'accueil réservé aux renforts sanitaires à l'aéroport

Par 11/09/2021 - 13:45 • Mis à jour le 11/09/2021 - 13:43

Jeudi soir, un groupe de manifestants a réservé un accueil injurieux et agressif aux renforts sanitaires du CHU de la Martinique à leur arrivée à l'aéroport. Une attitude condamnée par des élus et des organisations syndicales.

    Syndicats et politiques s'indignent de l'accueil réservé aux renforts sanitaires à l'aéroport

La scène a choqué au-delà de nos frontières. Jeudi en milieu de soirée, un groupe de manifestants s'est livré à une manifestation de haine et de colère à l'encontre des soignants qui venaient relever les renforts sanitaires en poste en Martinique.

Médecins, infirmiers et aides soignants ont dû rejoindre leurs bus sous les huées et les insultes sur le parking de l'aéroport Aimé Césaire du Lamentin.

Depuis, les condamnations se succèdent que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans les rangs de la classe politique et syndicale.

C'est dans une vidéo que la sénatrice de Martinique, Catherine Conconne a exprimé son indignation quant à cette action. "Je veux dire à mon peuple qu'on peut ne pas être d'accord avec le gouvernement mais on ne devrait pas arriver au stade de repousser aussi violemment des gens qui viennent avec générosité offrir leur savoir-faire", a-t-elle commenté.

Serge Letchimy, le président du conseil exécutif de la CTM a lui aussi réagi à cette scène surréaliste qui s'est produite jeudi soir. "Je condamne avec fermeté tout propos ou acte qui s'opposerait ou qui stigmatiserait l'élan d'humanité que vous exprimez envers notre peuple", a-t-il écrit.

Dans la foulée du président de l'exécutif, Audrey Thaly-Bardol, Conseillère Exécutive en charge des Solidarités, de la Jeunesse et Démographie et de la Santé et David Dinal, Président de la Commission Santé et Biodiversité ont exprimé leur désapprobation face aux incidents de l'aéroport.

Nous condamnons fermement ces actes d’intimidation à l’encontre de ces volontaires, solidaires de notre population confrontée depuis plusieurs semaines à la 4ème vague de l’épidémie de Covid-19. Ces renforts sont précieux pour nos établissements de santé, notre personnel médical, nos familles et amis hospitalisés

Luc Louison Clémenté, maire de Schoelcher et président de la Cacem, a lui aussi condamné fermement les propos et insultes tenus à l'encontre du personnel soignant venu en renfort des équipes sur place.

réaction agression soignant

Le premier magistrat de Fort-de-France, Didier Laguerre, a apporté son soutien aux renforts sanitaires tout en condamnant les insultes et les menaces dont ils ont été la cible.

réaction Didier Laguerre soignants

Dans les rangs de "Combat Ouvrier", là aussi, on ne laisse pas de place à l'équivoque. "Hommage aux renforts venus de l'hexagone ! Honte aux martiniquais qui les ont insultés !" écrit Louis Maugée.

Combat ouvrier condamnation.jpg

La CDMT-Santé appelle également à ne pas se tromper de combat. Olivier Villeronce, Secrétaire CDMT/SANTÉ, rappelle la position du syndicat dans un communiqué de presse.

L’incurie qui persiste depuis des décennies sur le manque de matériels et de personnels formés à des crises majeures nous saute à ce jour en pleine face! Mais est-ce pour autant un droit de fustiger une aide solidaire de personnels soignants venant de tout bord pour venir en appui à notre population, famille et alliés? La CDMT vous dit NON. Nous avons besoin d’aide pour le « Prendre soin » de nos familles et de nos confrères sur le front depuis plus de dix-huit mois!

À la CGTM-Santé, Maglaie Zamor, secrétaire générale, condamne fermement des actes et des propos inqualifiables.

CGTM Santé condamnation injures soignants

 

Tags