Yves Colcombet, le président de la CRC, défend l'impartialité de son institution sur RCI

Par • Mis à jour le 26/09/2016 - 19:47

Yves Colcombet, le président de la Chambre Régionale des Comptes (CRC), a répondu, ce lundi 26 septembre 2016, aux reproches formulées par la majorité de la Collectivité Territoriale de Martinique (CTM). Invité de RCI Martinique, il a réaffirmé l’impartialité des magistrats de la CRC qui ont rendu un avis de contrôle budgétaire de l'ex Conseil régional de Martinique.

    Yves Colcombet, le président de la CRC, défend l'impartialité de son institution sur RCI
Face aux polémiques suscitées par la publication par la Chambre Régionale des Comptes (CRC), il y a six jours, de l'avis de contrôle budgétaire relatif à l'ex-Région Martinique, Yves Colcombet, son président, a réagi sur l'antenne de RCI Martinique ce lundi 26 septembre 2016.

Pour rappel, des élus de la majorité de la Collectivité Territoriale de Martinique (CTM) avaient même accusé les magistrats de la Chambre Régionale des Comptes de parti pris pour l'équipe dirigeante de l'ex-Conseil Régional.

Selon Yves Colcombet, l'impartialité des magistrats de la CRC n'a pas à être mise en cause. Ils n'ont fait qu'appliquer les règles comptables et légales dans leur rapport sur le contrôle budgétaire de l'ex-Région.

Il a notamment balayé les reproches concernant 15 millions d’euros que le syndicat mixte du TCSP doit verser à la CTM. Cette somme, même si elle n'avait pas encore été versée, figurait bien dans le budget 2015 de l’ancienne région.

C’est, d’ailleurs, le dernier document que les élus de la majorité de la CTM ont brandi ce week-end faisant remarquer que les entreprises n'avaient pas été payées. Et pourquoi ils ne l'ont pas été.

Du coup, on assiste à une partie de ping-pong entre les membres de la majorité de la CTM et les représentants de l’ex Conseil Régional sur la vérité des finances de la collectivité.

Pour Yves Colcombet sur RCI ce matin, il ne faut pas confondre budget et trésorerie.

"Il faut, a-t-il dit, regarder la trésorerie par rapport à l'état des lieux sur le plan budgétaire et c'est assez différent. Il faut faire un suivi de trésorerie pour regarder si lorsque des factures ne sont pas payées à un certain moment s'il y avait en face l'argent pour les payer, il aurait fallu faire un suivi de trésorerie.

C'est assez différent, la trésorerie peut être momentanément en difficultés sans que la situation (budgétaire) de la collectivité soit mauvaise, à l'inverse quelques fois, la situation peut être très mauvaise mais il y a de l'argent dans la trésorerie..."

L'intégrale de son interview est à écouter ci-dessous :



Sullyvan.D avec JMP