Des changements observés dans l'activité sismique sous la Montagne Pelée

Par 04/12/2021 - 09:02 • Mis à jour le 04/12/2021 - 09:01

L'observatoire volcanologique et sismologique de la Martinique a constaté un changement dans l'activité sismique sous la Montagne Pelée.

    Des changements observés dans l'activité sismique sous la Montagne Pelée

L'activité sismique sous la Montagne Pelée est en augmentation par rapport à la semaine précédente. Le nombre de séismes s'établit à 85 en 7 jours contre 35 auparavant.

Ce qui change en revanche, c'est la localisation des secousses.

Sur la période prise en compte, c'est à dire du 26 novembre au 3 décembre 2021, ce sont 43 séismes de magnitude inférieure ou égale à 0.3 et localisés à l’intérieur de l’édifice volcanique entre 1.0 et 0.6 km de profondeur sous la surface. Cette sismicité superficielle de type volcano-tectonique est associée à la formation de micro-fractures dans l’édifice volcanique.

En revanche, 42 séismes de magnitude inférieure ou égale à 1.2, principalement localisés à environ 3 km au sud d’Ajoupa-Bouillon entre 6.6 et 9.5 km de profondeur sous la surface.

Une changement suivi de près par l'observatoire

L’observation d’un tel essaim de séismes de profondeur intermédiaire est un nouveau changement constaté au niveau de l’activité du volcan qui pourrait être associé à un changement de pression et à de la fracturation à l’intérieur et à proximité de l’édifice volcanique. Aucun de ces séismes n’a été ressenti par la population.

La zone de dégazage en mer à faible profondeur entre Saint-Pierre et le Prêcheur est toujours observée. L’IPGP a procédé à des prélèvements de fluides afin de contraindre l’origine de ce dégazage et d’évaluer sa relation éventuelle avec le système hydrothermal de la Montagne Pelée.

La végétation repousse au niveau de la zone principale de végétation dégradée qui est observée sur le flanc sud-ouest de la Montagne Pelée entre la haute rivière Claire et la rivière Chaude. Cependant, de nouvelles zones de végétation détériorée et morte ont été détectées par analyse d’images satellitaires dans la haute rivière Claire et à proximité des sources Chaudes.

À noter que depuis le 4 décembre 2020, la Montagne Pelée fait l'objet d'une vigilance jaune au regard de son regain d'activité.

Tags