Entre lahars et érosion, le Prêcheur prépare sa reconfiguration urbaine

Par 18/12/2018 - 06:10 • Mis à jour le 18/12/2018 - 06:10

Particulièrement vulnérable aux aléas climatiques, la commune du Prêcheur prépare une réorganisation de son aménagement urbain.

    Entre lahars et érosion, le Prêcheur prépare sa reconfiguration urbaine

Murs en béton, enrochements, relogements sont quelques unes des solutions imaginées pour protéger les Préchotins des aléas climatiques. L'érosion et les lahars poussent la municipalité à inventer un futur plus sûr pour les habitants de la commune.

Une équipe de 3 architectes urbanistes va en ce moment même à la rencontre des habitants des quartiers les plus vulnérables comme celui des Abymes.

A l'aide d'un questionnaire, les professionnels se renseignent sur les habitations, l'historique des maisons, l'occupation des espaces intérieurs et extérieurs. L'objectif est de pouvoir créer des maisons en hauteur, tout en gardant les habitudes quotidienne des habitants.

Un diagnostic du territoire qui se déroule sur 6 mois dans un premier temps, avant un retour de l'équipe en octobre 2019 pour mettre en forme  le nouveau plan d'urbanisme.

Le projet dans sa globalité prendra des années à sortir de terre. Seule la première construction, une école en hauteur verra le jour dans les 4 ou 5 prochaines années. Elle sera un bâtiment de secours prioritaire. A terme, l'idée est de pouvoir reloger les habitants les plus exposés au dangers de l'érosion du littoral, et aux lahars.

Le reportage de Isabelle Hamot :