Eruption de la Soufrière à Saint-Vincent : "Pour l'instant, il n'y a aucune conséquence pour la Martinique"

Par 30/12/2020 - 20:38
01/01/2020 - 00:00

Alors que la Soufrière à Saint-Vincent est passée en vigilance orange hier mardi 29 décembre suite à un début d'éruption effusive, les vulcanologues observent attentivement l'évolution du volcan. Selon Jean-Christophe Komorowski, directeur scientifique des observatoires volcanologiques et sismologiques de l'Institut physique du globe de Paris, il n'y a pour le moment aucune conséquence pour la Martinique.

    Eruption de la Soufrière à Saint-Vincent : "Pour l'instant, il n'y a aucune conséquence pour la Martinique"
©Twitter

L'observatoire sismologique de l'université des West Indies confirmait une émission de magma et l'explosion d'une masse noire à la surface du cratère. Compte tenu de la situation, l'accès au volcan est donc interdit au public, et de plus amples données scientifiques sont récoltées pour étudier l'évolution de l'éruption. La Soufrière, dont les éruptions passées ont été jusqu'ici explosives, est donc attentivement surveillée.

"Si cette éruption reste effusive, donc avec magma visqueux, les risques pour la population seront limités, mais on ne sait pas comment l'éruption peut évoluer : les éruptions à Saint-Vincent sont souvent explosives, c'est-à-dire qu'un magma chargé en gaz remonte à la surface et déclenche une activité explosive avec projection de cendres et des nuées ardentes"; explique Jean-Christophe Komorowski, directeur scientifique de l'observatoire volcanologique et sismologique de l'Institut physique du globe de Paris.

Le directeur de l'observatoire se veut rassurant : notre territoire n'est pas impacté par ces signes d'éruption.  

"Pour l'instant il n'y a pas de conséquence pour les populations en Martinique, tant qu'il n'y a pas d'activité explosive majeure, et encore faudrait-il que les vents soient orientés dans la direction qui pourraient porter d'éventuelles retombées de cendres", affirme-t-il.

D'autre part, le scientifique maintient qu'il n'existe aucun lien entre l'activité de la Montagne Pelée et celle de la Soufrière.

"Il n'y a aucun lien entre les différents volcans de l'arc des Petites Antilles. Il n'y a pas de connexion entre les réservoirs de stockage du magma de La Soufrière et celui de la Montagne Pelée. On ne peut pas craindre le déclenchement d'une éruption à la Montagne Pelée suite à l'activité en cours à Saint-Vincent, ou inversement", conclut-il.

Tags