Fortes pluies : une quinzaine d’établissements scolaires fermés aux élèves

Par 16/11/2020 - 17:31
01/01/2020 - 00:00

Autres conséquences de ces fortes pluies, plusieurs établissements scolaires de la Martinique n’ont pas pu accueillir leurs élèves, ou ont du renvoyer ceux qui étaient déjà sur place. Didier MARMOT, proviseur du lycée du François, nous raconte comment s'est passée l'évacuation dans son établissement.

    Fortes pluies : une quinzaine d’établissements scolaires fermés aux élèves

Les intempéries continuent à perturber le quotidien des Martiniquais. Après les glissements de terrain, les canalisations d'eau potable cassées, les routes coupées et les maisons sinistrées, c'est désormais au tour des écoles d'être impactées par ces fortes pluies. Une quinzaine d’établissements scolaires n’a en effet pas pu accueillir les élèves ce matin. D’autres ont été obligés de renvoyer les élèves qui se trouvaient déjà sur place. C'est le cas au François, où les deux collèges et le lycée polyvalent La Jetée ont été évacués.

"Ce matin nous avons constaté qu’il y avait une brusque montée des eaux au niveau de la zone où se trouve la cité scolaire", indique Didier MARMOT, proviseur du lycée. "On a eu deux bâtiments impactés par la montée des eaux, et puis il y avait surtout l’incapacité de pouvoir rentrer au niveau des routes puisque l’eau des deux canaux qui encadrent l’établissement a débordé et a empêché les personnes de rentrer ou de sortir."

Les parents des élèves ont été immédiatement avertis par SMS et via des messages laissés sur le site internet de la cité scolaire avant le début de l'évacuation. "On a contacté la communauté scolaire pour leur indiquer comment nous allions évacuer l’établissement. Nous avions un peu moins d'élèves que d’habitude puisque avec le COVID, nous avons des demi-classes. Nous avons ainsi évacué 460 élèves au lieu des 860 que nous avons d’habitude." 

La décision de réouverture dépend de l'évolution des contions météorologiques. Un point devait être fait avec les services de la préfecture.

Ce matin le bourg du François était impraticable en raison de la brutale montée des eaux.

Ecoutez Didier MARMOT, proviseur du lycée du François :

 

Tags