Les lahars coûtent cher aux apiculteurs du Prêcheur

Par • Mis à jour le 27/02/2018 - 08:08

Les lahars de la fin de semaine dernière ont porté un sérieux coup à la production de miel sur la commune du prêcheur. Plusieurs dizaines de ruches ont été emportées par les coulées de cendres volcaniques. Pour l'instant, l'heure est au constat chez les apiculteurs.

    Les lahars coûtent cher aux apiculteurs du Prêcheur

Le dernier épisode de lahars a fait des dégâts : certaines zones où étaient installées des ruches ont été presque totalement ravagées par les coulées de boue volcanique. La rivière qui est sortie de son lit chargée de boue et de bombes volcaniques a tout emporté sur son passage.

A quelques centaines de mètres de la cité Coquette, certains apiculteurs ont perdu 10 à 30% de leur ruches ce qui comprend les essaims et les installations.

D'autres ne peuvent carrément pas accéder à leurs ruches en voiture car le gué s'est écroulé. Il faudra sans doute plusieurs mois pour rendre le site accessible et tout reconstruire.

Le reportage de Hanna Roseau :

Une vidéo tournée par les apiculteurs du Prêcheur permet de se rendre compte des dégâts provoqués par les lahars.

Des photos des dégâts provoqués par les lahars. Avant que la boue de cendre ne recouvre le sol, les hautes herbes occupaient cette petite clairière.

...