Saison cyclonique : ça s'agite en Atlantique mais pas de panique

Par 05/09/2018 - 07:59 • Mis à jour le 05/09/2018 - 07:59

La saison cyclonique se poursuit sur le bassin Atlantique. Deux perturbations nommées sont actives entre les côtes de l'Afrique et le Golfe du Mexique. Pourtant, les prévisionnistes se veulent rassurants.

    Saison cyclonique : ça s'agite en Atlantique mais pas de panique

Depuis la mi-août la saison cyclonique a atteint son pic d'activité. Tandis que la tempête Gordon touche les côtes américaines autour du Golfe du Mexique, l'ouragan Florence (catégorie 2) se promène dans l'Atlantique sans menacer aucune côte.

Autre donnée significative, les ondes tropicales en sortie de la côte ouest de l'Afrique se font de plus en plus nombreuses et actives. Le NHC a d'ailleurs placé une perturbation sous observation. Selon les météorologues américains, cette masse nuageuse a 40% de chance de devenir un cyclone dans les prochaines 48 heures.

Même analyse du côté de Météo France qui prévoit que deux autres cyclones se formeront cette semaine. "Mais pour le moment, pas de menace directe et importante prévue pour l’arc antillais", peut-on lire sur la page Facebook de Météo France.

Autre conséquence de ce temps fort de la saison cyclonique, la forte chaleur qui prédomine en Martinique. Les alizés ont quasiment disparu et rares sont les nuages qui protègent des rayons du soleil. Connu pour être le mois le plus chaud de l'année, ce mois de septembre 2018 ne déroge pas à la règle. Cette nuit les températures les plus basses étaient généralement supérieures à 25°. Cette journée de mercredi promet également d'être chaude puisque la température maximale prévue sera de 32 degrés.

Attention cependant, si les prévisions d'intensité de cette saison cyclonique 2018 ont été revues à la baisse, aucune donnée ne permet de dire que l'Arc Antillais sera épargné par les cyclones avant le mois de novembre.