Une société bordelaise observe les sargasses depuis le ciel

Par • Mis à jour le 03/04/2018 - 13:40

I-Sea, une start-up bordelaise est chargée depuis quelques semaines d'observer les bancs de la sargasse pour le compte de la DEAL Guadeloupe. Elle est également en contact avec le DEAL Martinique.

    Une société bordelaise observe les sargasses depuis le ciel

Depuis quelques mois, les autorités guadeloupéennes reçoivent des comptes rendus hebdomadaires concernant la dérive des bancs de sargasses. Ces plaques qui se décrochent de la nouvelle mer des sargasses située au large de l'Amérique du Sud déferlent sur nos côtes. En plus de dégager un gaz pestilentiel, les sargasses paralysent les pêcheurs et menacent l'activité touristique.

Le bulletin d'information hebdomadaire rédigé par la start up I-Sea permet à la Guadeloupe d'anticiper les échouages. La société est en contact avec la DEAL Martinique mais aucun accord concret n'existe pour le moment.

Aurelie Dehouc, la présidente et chef de Projet à I-Sea qui était l'invitée de Jean-Marc Pulvar. Elle explique comment travaille la start up