À quel temps s'attendre en Martinique lors du passage de la tempête Béryl sur l'Arc Antillais ?

Par • Mis à jour le 08/07/2018 - 15:14

La tempête Béryl devrait traverser l'Arc Antillais entre la Dominique et la Guadeloupe. Malgré sa petite taille, le phénomène pourrait produire des effets sur notre île.

    À quel temps s'attendre en Martinique lors du passage de la tempête Béryl sur l'Arc Antillais ?

La Martinique n'est plus sur la trajectoire direct de la tempête tropicale Béryl. Dès hier en fin de journée la préfet a annoncé l'arrêt de la vigilance cyclonique. Toutefois notre île est sous le coup d'une vigilance jaune pour fortes pluies, orages et vents violents.

En effet, malgré sa petite taille, la perturbation pourrait générer de fortes pluies sur notre territoire. Des rafales de l'ordre de 90 km/h accompagneront certains grains.

Le bulletin de Météo France publié ce dimanche à midi (8 juillet 2018):

BERYL est toujours une tempête tropicale. Son centre devrait passer entre la Dominique et la Guadeloupe entre la soirée de dimanche et la première partie de nuit de dimanche à lundi. Elle n'a pas regagné en intensité. La zone de vents les plus forts ne devrait par conséquent pas impacter la Martinique.

Toutefois, le risque de pluies fortes se maintient. Ces pluies seront souvent accompagnées de fortes rafales et parfois d'orages. Entre ce soir et demain midi, les quantités d'eau pourront atteindre 70 à 100 mm, localement 120 à 150 mm, avec de fortes intensités.

Le vent est d'Est à Nord-Est à l'avant du système, il faiblit au passage de BERYL sur le Nord des Petites Antilles. Une rotation temporaire à l'ouest peut créer une agitation temporaire côté caraïbes. Mais en seconde partie de nuit, il s'établit au Sud-Est en se renforçant. Il souffle entre 30 et 45 km/h en moyenne.

Attention aux rafales : dès ce soir et jusqu'à lundi soir, elles peuvent atteindre 80 à 90 km/h à l'avant des averses, voire 100 km/h sur les hauts mornes et sous les orages. Il n'y a pas de houle cyclonique prévue pour ce système. Toutefois le vent génère une mer agitée à localement forte : les creux moyens pourront atteindre 2m50 à 3m mais ce n'est de la houle cyclonique puissante. La mer deviendra ponctuellement hachée sous les orages.