COVID-19 : le nombre de tests en hausse dans les laboratoires privés

Par 21/08/2020 - 09:11
01/01/2020 - 00:00

L'augmentation du nombre de cas positifs au Covid-19 en Martinique entraîne une hausse des tests dans les laboratoires. Ces derniers doivent revoir leur organisation, tant sur la gestion des flux que sur celle du matériel.

    COVID-19 : le nombre de tests en hausse dans les laboratoires privés

Depuis plusieurs semaines, le nombre de cas de Covid-19 est en augmentation en Martinique. Une situation qui poussent de nombreuses personnes à vouloir se faire dépister : entre les cas contacts, celle qui reviennent de voyage, ou encore celle qui doivent se faire opérer, et à qui le chirurgien a prescrit un test, les laboratoires ont du pain sur la planche.

 

Depuis le mois d'avril, les laboratoires Biosanté de Martinique ont effectué près de 15 000 tests, et entre 200 et 300 tests quotidiens depuis le début de la semaine. Une situation qui demande une réorganisation des laboratoires, d'autant qu'ils sont aussi sollicités par les entreprises, qui testent parfois toute leur équipe lorsqu'un de leurs employés est déclaré positif, ou même cas contact. « Nous sommes obligés de prioriser les demandes, d'aller à ce qui est le plus prioritaire comme les cas contact ou les bilans pré-opératoires, ce n'est pas toujours très bien compris, mais on fait de notre mieux afin d'éviter qu'il y ait des masses de gens devant les laboratoires » explique Viviane LUCIDE, secrétaire médicale au laboratoire Biosanté.

Outre la gestion des patients, les laboratoires doivent aussi gérer le matériel : un matériel auquel il faut faire attention car l'approvisionnement est à flux tendu : la situation est en effet identique partout dans le monde, ce qui rend la demande d'équipement très forte alors que l'offre est au maximum de ses capacités. « Nous avions anticipé sur la montée en puissance de la demande de PCR, donc nous avons des réactifs, mais faut rester vigilant car c'est le monde entier qui est en demande de PCR » précise Marie-Hélène GLAUDON LOUVAU DE LA GUIGNERAY, biologiste médicale chez Biosanté. Mais il n'y a pas que les test conclut-elle « il y a également les sur-blouses, les sur-chaussures, qui nous permettent de faire les prélèvements en protégeant les individus ».

Tags