Carnaval : attention aux conséquences du bruit

Par 19/02/2020 - 08:28

Cette année encore, les autorités sanitaires alertent les carnavaliers sur les effets nocifs du bruit à trop forte dose. Faire la fête, oui, mais en se protégeant les oreilles.

    Carnaval : attention aux conséquences du bruit

En cette période de carnaval, l'Agence régionale de santé recommande de se protéger pour éviter un traumatisme sonore.

Entre les tambours des groupes à pied ou les explosions de pot d'échappement des Bradjak, les oreilles des carnavaliers et des spectateurs peuvent être exposées à trop de bruit pendant trop longtemps.

Les conséquences vont du bourdonnement au sifflement à la perte d'audition temporaire. Des effets qui sont parfois douloureux et irréversibles. "Il s'agit d'une cumulation de niveaux sonores très élevés. Si on passe l'après-midi à regarder les groupes à pieds et en soirée on est encore exposé à de la musique amplifiée, tout cela agit sur l'oreille à long terme. De manière aigüe lorsqu'on est directement soumis à la musique des groupes à pied, si le niveau sonore est très élevé, on peut avoir une destruction des cellules ciliées de l'oreille interne. Ce qui conduit à des acouphènes", explique Gérard Thalmensi, responsable du service prévention et promotion de la santé environnementale à l'ARS Martinique.

[Lire] Les recommandations de l'Agence Régionale de Santé

Il est donc nécessaire de se protéger avec bouchons d'oreilles ou des casques ou encore de faire des pauses dans le vidé en s'éloignant du bruit. "Aux personnes dans les groupes à pieds, on leur conseille d'utiliser des bouchons d'oreilles pour se protéger du niveau sonore très élevé et pendant une durée très longue. Les spectateurs doivent aussi se protéger. Il faut porter une attention particulière aux jeunes enfants, notamment ceux qui sont dans des poussettes. Ils ne doivent pas être au premier rang", insiste Gérard Thalmensi.

[Reportage] Le carnaval arrive : protégez vous les oreilles

Tags