Chlordécone: l'ARS Martinique rappelle ses recommandations à la population.

Par • Mis à jour le 28/12/2017 - 18:47

Suite au rapport publié mi-décembre par l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation, l'Agence Régionale de Santé de Martinique précise les recommandations préconisées par l'ANSES dans le dossier de la contamination au chlordécone.

    Chlordécone: l'ARS Martinique rappelle ses recommandations à la population.

L'ANSES a en effet mis en garde les consommateurs contre l'achat et la production de denrées alimentaires hors des circuits contrôlés.  Consommer des produits (volaille, légumes racines) achetés au bord des routes, élevés et cultivés sur des terres non testées pour le chlordécone augmente considérablement le risque de contamination,  renchérit l'ARS Martinique.

L'ARS recommande aux personnes qui cultivent chez elles de faire impérativement contrôler leurs parcelles.  Cette recommandation avait été lancée au début de l'enquête Kannari sur les jardins familiaux.  Il semble qu'avec le temps les consommateurs aient occulté certains principes de précaution, qui sont donc rappelés au moment où l'étude de l'ANSES pointe du doigt un dépassement des valeurs toxicologiques chez des personnes considérées comme auto-consommatrices de racines et de volailles, ainsi que chez des personnes consommant beaucoup de produits de la mer (plus de 4 fois par semaine).