Coronavirus : les ainés restent sous surveillance

Par 24/04/2020 - 08:17
01/01/2020 - 00:00

Santé Publique France a présenté ses chiffres hebdomadaires concernant l'épidémie du Coronavirus. L'organisme constate une amélioration de la situation, même si l'épidémie est toujours en cours. Les ainés restent très surveillés. Le sud de la Martinique semble plus touché que le nord.

    Coronavirus : les ainés restent sous surveillance

Santé Publique France a publié son point hebdomadaire épidémiologique ce matin, concernant le Covid-19. Des données qui incluent les cas estimés et suspectés. La situation est stabilisée nous dit l'oragnisme, et même, s'améliore depuis le 26 mars. Dès le 10e jour de confinement, Santé Publique France notait une diminution des cas confirmés. Des chiffres qui prouvent donc l'efficacité du dispositif, la vigilance est encore à son maximum, car l'épidémie est toujours en cours.

 

LES AINES TOUJOURS PLUS TOUCHES

 

Parmi les cas de Covid 19, 71 personnes ont entre 15 et 44 ans, et 59 ont plus de 65 ans. Plus fragiles, les ainés représentent 47% des patients en réanimation, et plus de 78 % des décès, avec 11 malades de plus de 60 ans qui ont succombé au COVID 19, sur les 14 morts recensés.


Face à ce constat, les personnes âgées font l'objet d'une surveillance particulière. Dans son premier avis rendu à l'Agence Régionale de Santé, le comité scientifique de Martinique a d’ailleurs préconisé que les plus de 70 ans, lorsqu’ils présentent des symptômes, soient prioritaires pour être testés au même titre que les personnes à risques, les professionnels de santé, les personnes assurant des fonctions essentielles pour la vie publique (sureté et sécurité publiques...), les personnels et résidents des collectivités fermées (établissements sociaux et médico-sociaux, prison...) et les voyageurs arrivant en Martinique.

 

DES ZONES GEOGRAPHIQUES PLUS IMPACTEES QUE D'AUTRES

Santé Publique France a identifié des communes qui présentent plus de cas que d’autres. C’est le cas de Grand Rivière, Macouba, Bellefontaine où l’on a enregistré plus de 10 cas pour 10 000 habitants. Viennent ensuite le Prêcheur, Trinité, Gros Morne et Fort-de-France qui comptent entre 5 et 10 cas pour 10 000 habitants. Enfin il faut noter aussi les communes totalement épargnées : Basse Pointe, Ajoupa Bouillon, Marigot, Fond St Denis, Morne Vert, Carbet, Anses d’Arlet et au Marin.


Mais si la circulation du virus semble avoir des limites, il ne faut pas oublier qu’il reste encore très présent. Les martiniquais sont d’ailleurs très vigilants sur le sujet. Le réseau sentinelle a vu 361 personnes depuis le 23 mars pour une suspicion de COVID.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.