Covid-19 : Raymonde, 93 ans, emportée par la maladie

Par 20/04/2020 - 06:46
01/01/2020 - 00:00

Les décès liés au covid-19 en Martinique ne concernent pour l'instant que des personnes âgées de plus de 70 ans. Pourtant, même si le grand âge rapproche de la fin de la vie, leur départ n'en demeure pas moins tragique pour leurs proches.

    Covid-19 : Raymonde, 93 ans, emportée par la maladie

Céline était l’infirmière de Raymonde, 93 ans décédée du Covid 19 dans la nuit de jeudi à vendredi dernier à l'hôpital Pierre Zobda Quitman. Depuis 5 ans, la professionnelle de santé s'occupait de la nonagénaire et de son époux âgé de 87 ans.

Cinq ans durant lesquels une relation très forte s'est tissé avec ce couple sans enfant en Martinique. Car au-delà des soins de santé, Céline, qui était un peu devenue la fille de la maison, se chargeait des formalités administratives. "J'ai du tout prendre en charge pendant ces 5 dernières années. Elle disait tout le temps, c'est ma fille, c'est ma fille. C'était une place un peu particulière", raconte Céline.

Raymonde souffrante avait été hospitalisée fin mars, testée pour le Covid, avec un résultat négatif. "Elle avait fait un épisode de désaturation avec de l'hypotension. Comme c'est une dame qui était fragile au niveau des poumons, le médecin a diagnostiqué pneumotpathie bactérienne qui a été traitée avec des anti-biotiques. Mais ça situation ne s'est pas améliorée", explique l'infirmière.

Jeudi dernier, l'état de Raymonde s’est même aggravé, et Céline a demandé son hospitalisation. "Elle quand même restée à domicile parce qu'elle ne voulait pas aller à l'hôpital", explique la professionnelle de santé. Raymonde est alors hospitalisée centre hospitalier de Trinité, le même jour en raison d’un état critique la nonagénaire est transférée à Pierre Zobda Quitman. Compte tenu de la dégradation rapide et de l'installation rapide des symptômes, le médecin a pensé qu'il s'agissait d'un covid-19", précise l'infirmière. 

De nouveau testée pour le Covid, le résultat est cette fois positif. "Le médecin m'a expliqué que parfois au début quand la charge vitale n'est pas assez élevée le test peu revenir négatif. C'est ce qui se serait passé pour elle. Ensuite ça a été fulgurant", explique Céline.

Raymonde est morte dans la nuit de jeudi à vendredi dernier et fait donc partie des 4 décès annoncés par l’ARS vendredi soir lors de son point quotidien.

Personne ne semble pouvoir expliquer comment Raymonde a été contaminée par le coronavirus.  Pas de voyages, pas de sorties, très peu de contacts, sauf infirmière et auxiliaire de vie. "Ils ont bien reçu des vacanciers mais depuis le début du mois de janvier. Le délai semble un peu long. Hormis son séjour à l'hôpital fin mars, elle n'est pas sortie du tout. Il n'y a que l'auxiliaire de vie et moi qui passons les voir. Nous n'avons absolument rien. Donc on ne sait pas", observe Céline.

Un moment brutal pour son époux esseulé, dont l’état de santé est incertain. Pour Céline aussi qui poursuit son activité d’infirmière libérale. "C'était un couple fusionnel, marié depuis 60 ans. Je récupère un patient complètement déboussolé", confie l'infirmière. "Pour lui ça a été très compliqué d'apprendre le décès de sa femme à 2 heures du matin", poursuit Céline.

Un patient avec lequel il faut adopter des mesures spécifiques puisqu'il dormait avec sa femme contaminée par le covid-19.

Compte tenu de la présence du coronavirus dans le cas de Raymonde, la morgue de l’hôpital ne peut conserver le corps sur place, selon la procédure en vigueur. Les pompes funèbres ont donc été appelées pour venir chercher la dépouille en urgence pour la placer à la Joyau.  Le mari de Raymonde n’a pas pu la voir une dernière fois, conformément aux règles sanitaires.

"C'est la première fois que je faisais face au covid-19. C'est très brutal à vivre. Malgré toutes les campagnes de prévention, on ne prend pas l'ampleur de la chose tant qu'on ne le vit pas. C'est tellement rapide. Il a du se plonger dans des formalités et il n'a même pas pu voir sa femme compte tenu des mesures covid-19", souffle Céline.

Ecoutez le témoignage que Céline a accordé à Pascale Lavenaire :

 

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.