Covid-19 : forte augmentation des entrées en réanimation au CHUM ce week-end

Par 29/03/2021 - 19:09 • Mis à jour le 29/03/2021 - 18:51

Le service de réanimation du CHU de Martinique fait face à une accélération des prises en charge de patient atteints de formes graves de Covid-19 depuis ce week-end de samedi 27 et dimanche 28 mars. Des lits supplémentaires ont dû être ouverts pour accueillir l'afflux de malades.

    Covid-19 : forte augmentation des entrées en réanimation au CHUM ce week-end

Une accélération du nombre de cas admis en réanimation

La semaine dernière, l'ARS comptait 10 patients atteints du Covid-19 en réanimation au CHUM. Mais ce week-end, la situation s’est rapidement dégradée.

Désormais, 17 patients sont pris en charge par le service, tous atteints du Covid-19. Une accélération des cas de formes graves, que souligne Hossein Mehdaoui, chef du pôle des urgences et de réanimation au CHU de Martinique :

Au début, on voyait arriver un patient tous les deux jours. Puis ce week-end, ça s'est franchement accéléré, puisqu'on a rentré 4 patients dans la journée d'hier. Et ce matin encore, deux patients supplémentaires sont entrés en réanimation. Donc c'est un rythme qui s'est quintuplé par rapport aux semaines précédentes et c'est évident que cela va nous poser des problèmes logistiques importants

Typologie des malades différente et inquiétude du personnel soignant

Une accélération très forte, et inhabituelle par rapport aux deux précédentes vagues. En effet, la typologie des malades a changé : ce sont des malades beaucoup plus jeunes, dont certains n'ont aucune co-morbidité. L'un des patients est ainsi âgé de 31 ans, et beaucoup ont moins de 60 ans, indique le professeur :

C'est lié très probablement à la forte prévalence du variant anglais, qui est plus contagieux et plus virulent que le virus initial

Pour faire face à la situation, le CHUM a donc armé de nouveaux lits pour atteindre 25 lits de réanimation dédiés au Covid-19. Mais cet afflux soudain de patients inquiète les professionnels de santé, comme l'explique le chef de pôle :

La crainte est de se retrouver complètement débordé et d'avoir à faire du tri, c'est-à-dire de ne pas être en mesure d'offrir à tous les patients qui en ont besoin les soins les plus adaptés

Des mesures en amont

Pour l'heure, la situation n'en est pas à ce stade. Mais le nombre de lits de réanimation a été doublé et la moitié des interventions chirurgicales prévues ont d'ores et déjà été reportées ce matin. Ces reports d'interventions permettent ainsi de récupérer le personnel qualifié pour prendre en charge les malades atteints du Covid-19. Enfin, des réservistes ont également été appelés pour renforcer le personnel de réanimation du CHUM.

Tags