Covid-19 : la marine nationale achemine plus de 100 tonnes d'oxygène vers la Martinique

Par 16/08/2021 - 11:25 • Mis à jour le 16/08/2021 - 11:16

Pour faire face à la situation sanitaire particulièrement grave sur l'île, la marine nationale achemine plus de 100 tonnes d'oxygène vers la Martinique. Une première livraison est prévue ce jeudi 19 août à Fort-de-France.

    Covid-19 : la marine nationale achemine plus de 100 tonnes d'oxygène vers la Martinique

Plus de 100 tonnes d'oxygène

Plus de 100 tonnes d’oxygène sont acheminés vers la Martinique, selon l'annonce de Florence Parly, ministre des Armées. Le bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) Dumont d’Urville de la Marine nationale a appareillé dans la soirée du 15 août depuis la Guyane. Il devrait accoster à Fort-de France le 19 août pour mettre ces stocks d’oxygène à la disposition de l’Agence régionale de santé. Une deuxième rotation du navire est d’ores et déjà prévue.

Une action des armées qui entre dans le cadre de l’opération Résilience, contribution à l’engagement interministériel contre la propagation du Covid-19. Cette opération est centrée sur l’aide et le soutien aux populations ainsi que sur l’appui aux services publics pour faire face à cette épidémie, en hexagone et dans l'outre-mer. Cette livraison répond à une demande de concours exprimée par la préfecture de la zone de défense et de sécurité Antilles.

En effet, la forte tension en réanimation au CHU de Martinique rend les besoins en oxygène primordiaux pour prendre soin des malades du Covid-19 qui affluent aux urgences chaque jour et ne peuvent plus respirer par eux-même.

Ainsi, le Bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) Dumont d’Urville de la Marine nationale a débuté le 11 août une mission de transport d’oxygène entre la Guyane et la Martinique.

Le Dumont D’Urville, basé aux Antilles, a atteint le 14 août le port du Degrad des Cannes en Guyane pour y faire remplir d’oxygène 3 iso tankers qu’il a transportés. Ces containers seront déchargés aux Antilles à Fort-de-France le 19 août pour être mis à disposition de l’ARS. 

Un hôpital militaire en cours de déploiement au CHUM

Parallèlement, l’armée française poursuit son engagement dans le cadre de l’opération Résilience aux Antilles au travers du module militaire de réanimation (MMR), qui offre une capacité de 16 lits de réanimation supplémentaires au CHU de Fort-de-France en Martinique depuis le 16 août avec l’objectif d’avoir 20 lits opérationnels dans les prochaines heures, et au travers d’équipes de manutention au profit du CHU depuis le 11 août.

Tags