Covid-19 : quelle organisation pour la vaccination en Martinique ?

Par 04/01/2021 - 18:14
01/01/2020 - 00:00

Quand et comment s'organisera concrètement la vaccination contre le Covid-19 ? Une question encore en suspend. Si la lenteur de la vaccination française fait déjà polémique alors que le gouvernement a déjà communiqué un protocole, le processus concret de la vaccination est encore flou. Une réunion à ce propos est prévue dans le courant de la semaine à l'ARS.

    Covid-19 : quelle organisation pour la vaccination en Martinique ?

Les professionnels de santé de Martinique, au même titre que ceux de l’hexagone se posent la question de la mise en pratique de la vaccination. Et le flou est total. Cette situation fait polémique, quand on sait que moins de 500 Français ont été vaccinés à ce jour contre un million de Britanniques ou 240 000 Allemands.

Pour ce qui est de la Martinique : combien de doses livrées ? à quelle date ? stockées et distribuées comment ? Autant de questions encore sans réponses. Ce qui est certain c’est que les deux congélateurs de 330 kilos destinés à la conservation des vaccins Pfizer BioNTech à -70° sont déjà chez sur l'île.

Une réunion devrait se tenir dans le courant de la semaine à l’ARS pour informer médecins et pharmaciens notamment. En effet, ces derniers ne savent pas encore s’ils seront autorisés à injecter le vaccin, idem pour les infirmiers libéraux. 

Il faudra toutefois trouver une organisation car le protocole vaccinal du ministère est complexe.

Un premier rendez-vous interrogatoire est pris. Il s'agit d'une consultation pré-vaccinale au cours de laquelle le patient répond à un questionnaire précis afin d'identifier d'éventuelles contre indications. La plus importante : une infection récente au Covid-19 dans les trois derniers mois empêche la vaccination. Le patient est informé de la nature du vaccin et de la procédure d'administration

Puis il dispose de 48 heures de réflexion afin de donner son consentement éclairé. L'injection doit ensuite se dérouler au maximum cinq jours après la consultation pré-vaccinale. Un rappel est prévu 21 jours plus tard.

Le timing est particulièrement serré. Le patient doit rester 30 minutes en salle d'attente afin de surveiller s'il fait un malaise. Un vrai casse tête logistique pour les médecins qui doivent organiser leur agenda afin de cumuler les injections. En effet, chaque flacon de vaccin, une fois décongelé, doit être dilué et préparé afin de produire 5 doses à utiliser rapidement.

Tags