Covid-19 : vaccination pour tous et tension hospitalière toujours élevée en Martinique

Par 29/04/2021 - 17:32 • Mis à jour le 29/04/2021 - 17:28

Si la Martinique connaît une baisse progressive de l'épidémie de Covid-19 depuis deux semaines consécutives, la tension hospitalière reste élevée. C'est ce qu'indique l'ARS dans une conférence de presse tenue cet après-midi (jeudi 29 avril). Pour y faire face, les autorités sanitaires ouvrent la vaccination à toute personne majeure.

    Covid-19 : vaccination pour tous et tension hospitalière toujours élevée en Martinique
Jérôme Viguier, directeur général de l'ARS de Martinique ©RCI Martinique

Une vaccination ouverte à toute personne majeure

Après un peu plus de dix jours de confinement, le nombre de nouveaux cas de Covid-19 est en lente et régulière diminution depuis deux semaines en Martinique. 

Avec 642 nouveaux cas constatés la semaine dernière, le taux de positivité à 8,4% est repassé sous le seuil d'alerte, situé à 10%. Il reste toutefois au dessus du seuil de vigilance.

Lors de sa conférence de presse tenue cet après-midi, Jérôme Viguier, directeur de l'ARS, a ainsi insisté sur l'explosivité de cette troisième vague, et sur la circulation toujours active du virus dans la population. Le variant anglais, plus contagieux et plus agressif, a pris le dessus, et représente désormais 96,2% des cas de coronavirus détectés.

Pour continuer à freiner l'épidémie, le directeur de l'ARS maintient donc l'importance de la vaccination :

L'accès à la vaccination nous permet d'envisager une sortie progressive de cette crise et un retour aux conditions de vies que nous connaissions avant l'épidémie

Près de 35 000 personnes ont été vaccinées en Martinique. Mais ce chiffre est encore trop faible selon les autorités, qui affichent une capacité de vaccination de 7500 personnes par semaine, grâce notamment à sept centres répartis sur l'île.

Pour y remédier, toute personne majeure peut désormais se faire vacciner contre le Covid 19, sans condition d'âge ou de santé, comme l'affirme le directeur de l'ARS :

C'est une invitation claire à l'ensemble de la population : allez vous faire vacciner

Une tension hospitalière toujours vive

Au niveau hospitalier, si une très légère baisse de l'activité est constatée, elle reste à un niveau très soutenu : le taux d'occupation des lits de réanimation est supérieur à 60%. Quatre nouveaux décès dus au Covid-19 ont été dénombrés depuis mardi, dont trois dans les dernières 24 heures. Ce qui porte à 79 le nombre total de décès liés au coronavirus depuis le début de l'épidémie.

Pour faire face à cette situation, un système de solidarité hospitalière a été mis en place depuis deux mois. Le "bed management" permet ainsi de répartir les malades dans les différents établissements de santé de l'île, en fonction des lits disponibles dans chacun d'eux. Un peu plus de 70 patients sont donc transférés chaque semaine pour que le CHU se concentre sur la filière Covid. Dans ce sens, celui-ci a aussi déprogrammé 55% de son activité. D'autre part, plus de 1000 infirmiers libéraux se sont mobilisés pour prendre en charge à domicile des patients atteints du Covid-19, évitant ainsi des hospitalisations non-justifiées.

Depuis le début du mois d'avril, la Martinique a également fait appel à 29 réservistes de différentes régions de France, qui devraient rester sur l'île jusqu'au 17 mai, date à laquelle les autorités espèrent voir un net apaisement de la situation sanitaire. 

M. Fabien Laleu, Directeur de l'offre de soins et de l'autonomie chez Agence régionale de santé de la Martinique :

Tags