DENGUE : le virus continue de se propager en Martinique

Par 05/06/2020 - 12:28
01/01/2020 - 00:00

Avec 5 200 cas au 31 mai 2020, le nombre estimé cumulé de cas cliniquement évocateurs de dengue continue d'augmenter. Les communes de l’Extrême-Nord Atlantique et Caraïbe de la Martinique sont pour l'instant toujours épargnées.

    DENGUE : le virus continue de se propager en Martinique

L’ensemble des indicateurs de surveillance épidémiologique de la dengue confirment depuis près de 6 semaines une tendance à l’intensification de la circulation virale en Martinique. La répartition spatiale des cas biologiquement confirmés montre une poursuite de l’intensification et de l’extension de la circulation virale sur une grande partie du territoire sauf à l’extrême Nord de l’île qui semble à ce jour épargné. Le Comité technique de suivi de la dengue propose le passage en phase 4 niveau 1 du PSAGE dengue, « épidémie confirmée ». Le Comité de Gestion se réunira prochainement pour statuer sur cette proposition.

Le nombre estimé cumulé de cas cliniquement évocateurs de dengue vus en médecine de ville au cours des quatre dernières semaines est de 970 cas. En semaine S22 (du 25 au 31 mai), le nombre hebdomadaire de cas (280 cas) est parmi les plus élevés enregistrés depuis les premiers dépassements de seuils en novembre 2019. Ces valeurs restent encore bien supérieures aux valeurs saisonnières pour la période. Entre le 4 novembre 2019 et le 31 mai 2020, le nombre estimé cumulé de cas cliniquement évocateurs de dengue est de 5200 cas.

Au cours des quatre dernières semaines (du 4 au 31 mai 2020), les cas biologiquement confirmés de dengue se repartissent dans 27 des 34 communes de la Martinique. On observe les incidences de cas confirmés de dengue les plus élevées principalement dans le Sud de la Martinique où 5 communes continuent de rapporter des incidences supérieures à 10 cas pour 10 000 habitants (Rivière-Salée, Sainte-Anne, Sainte-Luce, Le Marin et les Trois-Ilets) témoignant d’une circulation virale quasiment ininterrompue depuis des mois. Le Nord de la Martinique n’est pas épargné (Schœlcher, Bellefontaine, Trinité et Morne-Vert) alors que l’Extrême-Nord Atlantique et Caraïbe de la Martinique semble à ce stade relativement indemne de circulation virale.

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.