De l'arsenic dans les sargasses

Par • Mis à jour le 27/02/2018 - 13:19

La DAAF déconseille l'utilisation des sargasses de manière prolongée dans l'agriculture. La présence d'arsenic inorganique, le plus toxique, a été révélé.

    De l'arsenic dans les sargasses

Des analyses réalisées à la fin de l'année 2017, notamment dans le cadre de l'élaboration de solution de retraitement des sargasses, ont révélé que les algues brunes contenaient plusieurs éléments toxiques pour l'environnement mais aussi pour la santé.

De l'arsenic non organique a notamment été retrouvé dans les radeaux d'algues qui s'échouent sur nos côtes depuis 2011. Contrairement à l'arsenic organique, l'arsenic non organique ou inorganique est particulièrement toxique pour notre santé. Une exposition de courte durée (jours/semaines) à des concentrations très élevées d'arsenic inorganique peut aussi provoquer divers effets sur la santé, dont des effets sur la peau, des nausées, des diarrhées, des vomissements et l'engourdissement des mains et des pieds.

Pour cette raison, mais aussi à cause de la forte concentration en sodium (sel) des algues, la Direction de l'Agriculture, de l'Alimentation et de la Forêt recommande de ne pas utiliser les sargasses comme engrais agricole.

"L'utilisation des algues sargasses est déconseillée à long terme du fait de leur teneur importante en sodium et du fait de la présence de métaux lourds. On a également décelé la présence d'arsenic non organique qui est toxique", explique