Dengue : 10 500 cas évocateurs depuis le début de l’épidémie

Par 22/08/2020 - 07:27
01/01/2020 - 00:00

L’épidémie de dengue poursuit sa progression en Martinique. Les indicateurs de surveillance épidémiologique restent élevés en ce milieu du mois d’août. Les valeurs maximales observées lors de la dernière épidémie de dengue en Martinique (2013-2014) sont maintenant dépassées.

    Dengue : 10 500 cas évocateurs depuis le début de l’épidémie

La diffusion du virus est généralisée sur l’ensemble du territoire. On assiste, au cours de ces dernières semaines à un rebond du nombre de nouveaux cas confirmés dans la plupart des communes du sud de la Martinique. Les conditions météorologiques actuelles sont propices au développement des gîtes larvaires péri-domestiques; il est indispensable de redoubler de vigilance pour éviter toute aggravation de la situation.

La Martinique reste placée en Phase 4 niveau 1 du PSAGE dengue : épidémie confirmée.

L’épidémie de dengue continue à s’intensifier en Martinique avec près de 1120 cas cliniquement évocateurs vus en médecine de ville en semaine 2020-33. C’est la valeur la plus élevée, enregistrée depuis le début de l’épidémie. Durant les 4 dernières semaines, on estime à 3150 le nombre de patients ayant consulté un médecin généraliste libéral pour suspicion de dengue, soit 30% de l’ensemble des cas recensés depuis le début de l’épidémie (10 500).

3 065 cas biologiquement confirmés

Le nombre hebdomadaire de nouveaux cas biologiquement confirmés reste élevé avec 479 cas enregistrés entre les semaines 2020-31 et 2020-32. Ce chiffre pourrait encore évoluer avec les dernières données transmises par les laboratoires d’analyse. La tendance est donc nettement à une augmentation importante du nombre de nouveaux cas confirmés ces dernières semaines. Au total, depuis le 4 novembre 2019, ce sont 3 065 cas biologiquement confirmés qui ont été notifiés dont 34 % de cas âgés de moins de 18 ans. La moyenne d’âge des patients était 34 ans [min: 0 ans ; max: 95 ans]. Pour la même période, une co-circulation des sérotypes DENV-3 (81%) et DENV-2 (17%) a été caractérisée. Depuis fin mai, 12 (2 %) DENV-1 ont été identifiés par le laboratoire de virologie du CHUM.

Au cours des quatre dernières semaines, on observe une réparation spatiale des cas confirmés de dengue, sur la quasi-totalité des communes de la Martinique. La diffusion dans les communes du centre et du nord de la Martinique se poursuit. Les communes de Fond-Saint-Denis, le Prêcheur et Grand-Rivière n’ont pas rapporté de cas confirmés sur cette période. A Basse-Pointe, le taux d’incidence est inférieur à 5 cas pour 10 000 habitants. On note par ailleurs une augmentation des cas dans la plupart des communes du sud de l’île. Seules trois communes du sud (Anses-d’Arlet, le François et le Vauclin) présentent une incidence inférieure à 10 cas pour 10 000 habitants.

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.