Dengue : de nouveaux chiffres encourageants, mais l'épidémie persiste

Par 15/11/2020 - 09:24
01/01/2020 - 00:00

La Martinique repasse enfin sous la barre des 1 000 cas hebdomadaires pour la première fois depuis trois mois. Une bonne nouvelle, qui ne signe pas pour autant la fin de l'épidémie sur l'île. La vigilance reste donc de mise, avec un bilan qui s'alourdit de deux décès supplémentaires depuis le dernier rapport.

    Dengue : de nouveaux chiffres encourageants, mais l'épidémie persiste

Les derniers chiffres publiés par Santé Publique France sur l'épidémie de dengue qui sévit sur notre territoire depuis maintenant un an sont plutôt encourageants. En effet, le nombre estimé de cas de dengue est en constante diminution chaque semaine. Pour la première fois depuis trois mois, ce nombre passe même en-dessous de la barre des 1 000 cas hebdomadaires en semaine avec 780 cas recensés, contre 2 300 cas hebdomadaires enregistrés durant le pic épidémique il y a tout juste quelques semaines. L'on note également que la part de la dengue dans l’activité totale de l’association SOS-médecins continue de décroître depuis maintenant 5 semaines.

Depuis le début de la surveillance, 35 cas graves de dengue ont été hospitalisés dans un service de réanimation ou de soins intensifs (services adultes ou pédiatriques). Deux nouveaux décès ont été notifiés depuis le dernier rapport publié le 30 octobre, portant ainsi à 14 le nombre de décès survenus en milieu hospitalier et à domicile depuis le début de l’épidémie. Parmi ces décès, 10 ont été classés par les services du CHU de Martinique directement liés à la dengue, 2 indirectement liés à la dengue et 2 en cours d’évaluation.

Pour autant, cette nette diminution de la circulation virale ne doit pas entrainer un relâchement de la vigilance dans la lutte contre le moustique vecteur, l'Aedes aegypti. Les valeurs hebdomadaires restent en effet élevées et supérieures aux valeurs des seuils épidémiques. La Martinique reste donc placée en Phase 4 niveau 1 "dengue : épidémie confirmée" du PSAGE (*Programme de surveillance, d’alerte et de gestion des épidémies). L’épidémie se poursuit avec près de 30 000 cas enregistrés depuis novembre 2019.

Santé Publique France appelle également à une vigilance accrue vis-à-vis de la leptospirose en cette saison des pluies marquée par de fortes inondations ces derniers jours.

 

 

Tags