En Martinique, environ 250 bébés naissent prématurément chaque année

Par 17/11/2022 - 14:40 • Mis à jour le 17/11/2022 - 14:38

Ce jeudi 17 novembre marque la journée mondiale de sensibilisation à la prématurité. En Martinique, le taux de naissances prématurées est plus important que dans l’Hexagone.

    En Martinique, environ 250 bébés naissent prématurément chaque année
Image d'illustration

En Martinique sur 3800 naissances par an, 250 bébés naissent prématurément, c’est-à-dire avant 35 semaines d’aménorrhées. Cela représente environ 10% des naissances contre 7% en France hexagonale.

La génétique comme première cause

Ce taux s’explique par plusieurs facteurs de risques. C’est ce qu’explique le pédiatre responsable du service néonatologie de la MFME (maison de la femme de la mère et de l’enfant), Dr Jérôme Pignol :

La première cause c'est la génétique, c'est-à-dire l'origine afro caribéenne qui est un facteur de risque de certaines pathologies dans les histoires de prééclampsie. Dans le diabète, dans toutes ces pathologies qui vont conduire à des situations qui peuvent entraîner une prématurité. Récemment, il y a quelques années, l'étude Timoun a montré que l'exposition au chlordécone était un facteur de risque indépendant de prématurité. Et encore très récemment cette année, l'exposition aux sargasses a entraîné plus de prééclampsies avec derrière plus de prématurités forcément. Alors l'enjeu de la prématurité c'est toujours les enfants prématurés et leurs familles. C'est des situations extrêmement complexes, bien sûr, à vivre, et à prendre en charge pour les équipes et finalement à suivre tout au long de leur vie.

A l’occasion de cette journée mondiale de sensibilisation à la prématurité, la MFME fait un appel aux dons du premier médicament pour les bébés nés prématurément, à savoir le lait maternel. En effet, la Martinique possède un lactarium, le seul aux Antilles, et il est possible d’y faire des dons anonymes de lait maternel. Ces dons peuvent sauver des vies.

Tags