Hôpital sous administration provisoire : l'exemple d'Ajaccio

Par • Mis à jour le 26/12/2017 - 09:11

Le CHU de Martinique sera placé sous administration provisoire le 3 janvier 2018. Une situation qu'a connu l'hôpital d'Ajaccio il y a une dizaine d'années.

    Hôpital sous administration provisoire : l'exemple d'Ajaccio

Comme ce sera le cas du CHU de Martinique, l’hôpital d'Ajaccio a été placé sous administration provisoire. Une situation qui s'est produite à deux reprises : en 2008/2009 et en 2013/2014. C'est le premier hôpital à avoir fait l'objet d'une telle mesure depuis que la loi l'autorise.

Au moment de la première mise sous administration provisoire, le déficit de l'hôpital d'Ajaccio s'élevait à 55 millions d'euros, auquel il fallait ajouter une dette de 60 millions d'euros.

Il était à l'époque l'hôpital le plus déficitaire de France. A titre de comparaison, la dette du CHU en Martinique s'élève aujourd'hui à 350 millions d'euros.

L'hôpital d'Ajaccio a du faire face a des changements successifs de direction et de tensions au sein du personnel. Suite à cette expérience, la direction considère que si la mesure permet de faire face au plus urgent, elle ne permet pas d'assainir la situation dans la durée. "Lors de la première administration provisoire, des mesures importantes avaient été prises. Et notamment sur les ressources humaines. Le fait que les administrateurs venaient de l'extérieur pour une mission courte leur a permis de mettre en oeuvre des actions assez fortes. L'administration provisoire n'a pas permis de sortir complètement de la situation financière difficile dans laquelle on se trouvait", explique l'un des directeurs adjoints de l'hôpital d'Ajaccio.