La Chambre des métiers lance un appel aux couturières pour fabriquer des masques localement

Par 02/04/2020 - 08:02
01/01/2020 - 00:00

La crise du coronavirus et la pression qu'elle entraîne sur les ressources du système de santé provoquent un élan de solidarité dans le reste de la population. Ainsi, la Chambre de métiers de la Martinique veut coordonner la fabrication de 4000 masques.

    La Chambre des métiers lance un appel aux couturières pour fabriquer des masques localement

Les initiatives pour fournir des masques de protection aux équipes soignantes de Martinique se multiplient.

Certains lèvent des fonds pour en commander, d’autres entreprennent d’en fabriquer eux même. Une tâche complexe car la réalisation de masques répond à des règles très strictes en termes d’hygiène mais aussi sur la façon dont ils sont conçus.

Parmi les bonnes volontés pour équiper le CHUM, il y a celle de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat. L'ambition de la chambre consulaire est de coordonner la fabrication de 4000 masques en tissus lavables et réutilisables en une semaine. Il s'agit de protections de type Garridou, une marque homologuée car le processus de fabrication ne laisse pas de place à l'improvisation.

Un processus précis

En premier lieu, il faut que le modèle soit, comme c’est le cas dans la démarche CMAM, approuvé par le corps médical. Ensuite, il faut qu’il soit fabriqué dans un espace aux normes sanitaires. L'atelier doit être désinfecté et les couturiers doivent porter des blouses, gants, charlottes et masques. La tâche est donc très précise. Pour la réaliser, la CMA s’est appuyée sur le GAAM, le Groupement des Artisans d’Arts de Martinique. Il s'agit d'un collectif de stylistes modélistes qui entend mobiliser ses professionnels les plus rigoureux mais qui appelle aussi au volontariat d’autres couturiers et couturières.

Les masques seront fabriqués dans les ateliers de chaque artisan sélectionné. Un local mis aux normes pour l’occasion et une plateforme logistique sont d’ores et déjà à disposition au Robert. Coté financement, c’est le CHUM lui-même et le Crédit Agricole qui mettent la main à la poche.

Coté soutien médiatique, la chanteuse Jocelyne Béroard s’est faite marraine de l’opération. Elle a déjà enregistré une vidéo pour appeler le plus grand nombre à se mobiliser aux cotés du GAAM et de la CMA.

A terme ces masques pourront équiper le personnel non soignant du CHUM, à l’accueil, dans les bureaux, dans les services logistiques et technique. Des équipes indispensables, elles aussi, à une bonne gestion de la crise du COVID 19.

N.B. : si vous êtes couturier ou couturière et que vous voulez rejoindre les rangs de cette opération, vous pouvez contacter le 0696 749 654 ou écrire à : solidaritemasque972@gmail.com.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.