La lutte contre le sida est plus que jamais d'actualité

Par 01/12/2020 - 09:08
01/01/2020 - 00:00

Comme tous les 1er décembre, la journée est consacrée à la lutte et à la sensibilisation autour du virus du SIDA. Car si il existe depuis quelques années un traitement permettant de vivre avec la maladie, la meilleure arme reste la prévention.

    La lutte contre le sida est plus que jamais d'actualité

L'épidémie de SIDA n’est pas finie. Le virus est toujours là. En 2019, 37 nouveaux cas ont été diagnostiqués en Martinique.

En 2018, le nombre de sérologies VIH effectuées en Martinique était de 172 pour 1 000 habitants contre 157 pour 1 000 habitants en moyenne au niveau national. 

Le nombre de sérologies VIH réalisées pour 1000 habitants a fortement augmenté depuis 2015 et reste à des valeurs largement supérieures par rapport aux autres régions hexagonales y compris l’Île-de-France. 

Depuis 2016, on observe une légère hausse de sérologies positives pour 1000 effectuées sur le territoire contrairement aux autres régions hexagonales.

La prévention et la sensibilisation sont des armes primordiales pour lutter contre la maladie. Le sujet reste néanmoins tabou dans les discussions familiales. L'association AIDES plaide pour que le SIDA soit évoqué sans retenue dans les établissements scolaires.

Le reportage d'Hanna Roseau :

La prévention passe forcément par l'utilisation des préservatifs hommes et femmes. La PREP, "un préservatif chimique qui n'est prescrit qu'au CHU et qui ne protège que du VIH", existe aussi explique Katleen Badik de l'association AIDES.

En cas de rapport à risque, il convient de se rendre dans les 4 premières heures au service des maladies infectieuses du CHUM, au plus tard 48 heures après le rapport. Un traitement d'urgence ou un traitement post exposition peut alors être prescrit mais l'association précise qu'il ne sert à rien d'aller se faire dépister dans un laps de temps si court après le rapport.

Et quand la maladie s'installe, le plus difficile pour les malades est de vivre avec. Entre le tabou qui l'entoure et le traitement à prendre à vie, le quotidien n'est pas toujours évident.

C'est ce que raconte cet homme, contaminé depuis 2007 et sur qui pèse le lourd tabou du VIH.

Il a répondu longuement à Hanna Roseau :

Au chapitre de la prévention Action Sida Martinique organise ce mardi (1er décembre 2020) un webinaire sur la plateforme zoom de 15 à 17 heures.

Par ailleurs, l'habituel Troditour de l'association qui consiste en des dépistages rapides a été repoussé du 3 au 12 décembre compte tenu de la crise sanitaire. La caravane passera à Fort-de-France, au Lamentin, au Gros-Morne ou encore à Grand Rivière.

Il s'agit également de promouvoir l'auto-test. Une innovation récente qui assure une certaine discrétion et une diffusion plus large du dépistage.

Tags