La possible levée de la quarantaine inquiète les médecins

Par 12/06/2020 - 10:18
01/01/2020 - 00:00

Le gouvernement devrait annoncer dans les jours prochains la levée de la quatorzaine pour les voyageurs à destination des Outre-Mers, et notamment la Martinique. Une levée de mesures qui inquiètent les professionnels de santé. Ils appellent à la vigilance et à la responsabilité de la population pour éviter la reprise de l'épidémie du Coronavirus sur le territoire.

    La possible levée de la quarantaine inquiète les médecins

Le gouvernement l'avait annoncé en ce début de semaine : la levée prochaine de la quatorzaine pour les voyageurs en direction des territoires de l'Outre-Mer. Sur notre antenne lundi, Annick Girardin avait déjà entériné le début de la septaine, remplaçant ainsi le principe de quatorzaine par un isolement sur seulement sept jours. La ministre des Outre-Mer avait en outre annoncé la levée des restrictions aériennes au delà du 22 juin : date à laquelle tout isolement pourrait être levé, et remplacé simplement pas des tests.

Mais au sommet de l'Etat, on pourrait annoncer d'ici la fin de la semaine la levée de ces restrictions. Emmanuel Macron doit notamment prendre la parole dimanche soir pour faire le point sur la phase 2 du déconfinement.

En Martinique en revanche, la levée totale de ces restriction inquiètent les professionnels de santé. Relativement préservé de l'épidémie, le territoire pourrait en effet voir une recrudescence des cas de Covid-19.

« Si on veut rester dans une situation qui est comparable à ce qu'elle est aujourd'hui, il faut pouvoir contrôler sur un plan sanitaire les entrées qui se font sur le territoire de la Martinique puisque c'est très probablement par de nouveaux arrivants que le virus pourrait à nouveau circuler en Martinique. » indique le docteur Sylvie Merle, la directrice de l’observatoire de la Santé de la Martinique et membre du comité scientifique COVID pour l’ARS. « C'est pour ça que le comité scientifique a proposé différentes mesures et notamment de tester les gens trois avant qu'ils prennent l'avion ».

Du côté de l'hôpital, on appréhende ces nouvelles mesures. « Bien sûr ceux qui sont malades ou porteur de symptômes on aura plus de faciliter pour les surveiller, parce que eux spontanément risquent de venir vers le système de soin : médecins traitant ou hôpital» indique  le chef de service de la rééducation  à Mangot Vulcin au Lamentin, le Docteur José Luis Barnay. Mais une inquiétude demeure du côté des autres voyageurs « Ceux qui sont possisymptomatiques, ou qui ont très peu de symptômes, sont des personnes qui devront respecter les recommandations, qu'ils fassent leur test et qu'ils respectent leur quarantaine ». Le médecin appelle enfin à la responsabilité de chacun et chacune « dans cette période où il y aura beaucoup de brassage, il est encore plus important de se laver les mains »


Dans un avis du 28 mai 2020, transmis au directeur de l'ARS et au Préfet, le comité scientifique préconise une série de mesure parmi lesquelles la présentation d'un test, négatif, au moment de l'embarquement à l'aéroport, la poursuite d'un isolement à l'arrivée, entre sept et dix jours. Au terme de cette période, les voyageurs devront effectuer un nouveau test, pour s'assurer qu'ils soient bien négatifs.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.