La prise en charge de la drépanocytose menacée en Martinique ?

Par • Mis à jour le 18/05/2018 - 11:02

L’unique centre de prise en charge des drépanocytaires en Martinique menacé de fermeture. Près de 2 000 patients sont recensés chez nous, et à partir du 25 mai, un seul médecin sera présent dans les locaux vétustes de Mangot Vulcin pour tenir le service.

    La prise en charge de la drépanocytose menacée en Martinique ?

2000 patients atteints de drépanocytose en Martinique, mais à partir de la semaine prochaine, il n’y aura plus qu’un seul médecin pour les traiter. La situation du service est grave. Pas de personnel et des locaux vétustes au sein de l’hôpital Mangot Vulcin. Pour les syndicats c’est une catastrophe.

L’association pour l’information et la prévention de la drépanocytose estime qu’on est revenu à la prise en charge des années 60. Un pas en arrière alors que la maladie est lourde comme en témoigne Claude CHARLE-ALFRED. Il vit avec depuis toujours.