Le karaté martiniquais en deuil après la disparition brutale de Fernand Nardy

Par • Mis à jour le 13/09/2016 - 00:33

Ceinture noire 6ème Dan de Karaté-Do, Fernand Nardy s'est éteint samedi 10 septembre 2016 à Fort-de-France. Une brutale disparition qui plonge dans la douleur, outre sa famille, l'Amicale Karaté Shôtoka du Dojo de Bâtelière à Schoelcher (Martinique) au sein de laquelle il exerçait comme professeur de Karaté. Il fut "un exemple pour notre jeunesse".

    Le karaté martiniquais en deuil après la disparition brutale de  Fernand Nardy

Il venait d'avoir 62 ans. Né en 1954, Fernand Nardy, ceinture noire 6ème Dan de Karaté-Do avait fêté son anniversaire le 20 août dernier. Trois semaines, jour pour jour après, il décède brutalement, le samedi 10 septembre 2016.
La veille, au Dojo de Bâtelière, à Schoelcher, il avait été victime d'un malaise. Les soins vite prodigués ont pu laisser penser que, victime d'un infarctus, il était tiré d'affaire. Espoir de courte durée. Samedi, le lendemain, il succombait à une embolie.

Sa brutale disparition a plongé sa famille et ses amis de l'Amicale Karaté Shôtokan du Dojo de Bâtelière dans "une grande douleur".

Une grande douleur, ce sont les mots de son ami Michel Branchi, 6ème Dan comme lui, qui salue "son éminente contribution" au sein de son club.

Fernand Nardy a "contribué à former de nombreuses ceintures noires, s'intéressant particulièrement à la section des enfants aux côtés d'Alain et Michel Branchi et du regretté Ludovic Bravo".

"Avec son éminente contribution, écrit encore Michel Branchi dans un hommage qu'il rend à Fernand Nardy, ce club (l'Amicale Karaté Shôtokan) a ramené de nombreux résultats en combat comme en kata tant en Martinique qu'au niveau extérieur".

Du reste, le titre de son mémoire de haut gradé, un 6ème Dan obtenu cette année même, c'était en mars 2016, en porte témoignage : Les spécificités de l'enseignement destiné aux enfants et aux adolescents.

Image retirée.
Fernand Nardy (à droite), un exemple pour notre jeunesse, selon Michel Branchi (à gauche) © ligue de Karaté de Martinique

Champion de Martinique en kumité à trois reprises (1977 à 1979), Fernand Nardy obtient sa ceinture noire 1er Dan, le 11 juillet 1980. La même année, il participe en Guadeloupe à une compétition internationale avec entre autres Antigua, Sainte-Lucie, Trinidad et le Vénézuela à l'issue de laquelle il se classe à la troisième place.


De son parcours sportif, on retiendra encore qu'il fut membre fondateur de la ligue de Karaté de la Martinique. Au sein de son comité directeur, il a été trésorier durant douze ans.
Instructeur fédéral en 1988, il devient en 1993 professeur diplômé d'Etat et arbitre national.

Au plan professionnel, ce titulaire d'une maîtrise en sciences économiques et en gestion était directeur financier aux établissements Pompières. Fernand Nardy avait aussi des fonctions dans le monde mutualiste. Il était trésorier de la Mutuelle Générale de Prévoyance des Antilles, la MGPA.

"Le Karaté martiniquais et le monde des Arts martiaux perdent un dirigeant d'une grande convivialité et d'un engagement exceptionnel. En tous points, Fernand Nardy a été un exemple pour notre jeunesse", selon Michel Branchi.

Une veillée aura lieu ce mercredi 14 septembre 2016 à partir de 18 heures à la Joyau à Fort-de-France. Une cérémonie religieuse se tiendra le lendemain 15 septembre à 15 heures en l'église de Bellevue (FDF) avant son inhumation au François.

Jean-Philippe Ludon
@jpludonrci.