Le préfet de la Martinique annonce la poursuite du confinement en Martinique

Par 20/11/2020 - 17:09
01/01/2020 - 00:00

Malgré un ralentissement de l'épidémie en Martinique, le nombre de cas reste trop élevé pour un déconfinement, a annoncé ce vendredi le préfet Stanislas Cazelles. Les règles restent inchangées pour les prochains jours, jusqu'à l'amélioration de la situation.

    Le préfet de la Martinique annonce la poursuite du confinement en Martinique

Le confinement devait prendre fin ce dimanche 22 novembre. Il ira finalement au-delà de cette date. Les trois semaines d'effort imposées par Stanislas Cazelles ont permis une nette amélioration de la situation sanitaire, puisque « l'objectif de casser l'épidémie et de ralentir l'épidémie a été atteint », a annoncé le préfet de la Martinique.

Toutefois, le seuil d'alerte reste au-dessus des recommandations pour notre territoire, avec 180 cas positifs pour 100 000 habitants chaque semaine, au lieu des 50 pour 100 000 habitants. « Nous sommes deux fois au dessus du seuil d'alerte. Cette situation ne permet pas la levée des restrictions de circulation et des fermetures d'établissements qui sont maintenues pour les prochains jours » a déclaré à la préfecture Stanislas Cazelles. Selon le dernier bulletin de l'ARS, l'île comptait 348 nouveaux cas du 10 au 17 novembre 2020.

Les mesures d'accompagnement se poursuivent

Face au maintien de cette mesure, le préfet a rappelé les mesures qui avaient déjà été mises en place, et qui seront maintenues durant toute la poursuite du confinement. Pour les entreprises d'abord qui souffrent de leur fermeture en raison du confinement, Stanislas Cazelles a indiqué qu'il avait été fait appel au fonds de solidarité, au chômage partiel et à un budget spécifique de 100 000 euros pour faciliter la digitalisation des commerces, comme le "click and collect".

Par ailleurs, le centre d'appel SOS Kriz est également maintenu : le dispositif a reçu depuis le début de ce deuxième confinement 255 appels, ce qui correspond à une hausse de 22%, a indiqué le Préfet.

Les établissements scolaires restent ouverts dans les mêmes conditions, puisque la circulation du virus y reste contenue grâce au protocole renforcé.

« La question de la réouverture des établissements sera possible si l'amélioration se poursuit » a déclaré le Prefet de la Martinique. « Il sera utile d'avoir un traitement différent pour les activités avec masque et les activités sans masque. »

Le préfet annonce également une concertation spécifique sur la reprise des compétitions sportives, concertation engagée par Dominique Savon, la directrice d'une direction départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale et elle impliquera notamment le président du CTOSMA Clément Marie, et les représentants des fédérations sportives.

Stanislas Cazelles a conclu sa prise de parole avec un rappel aux mesures de confinements et aux respect des gestes barrières. « Nous avons réussi à casser la courbe, car ces gestes ont été respectés. Nous sommes proches de la cible, nous avons une dernière marche à descendre, et cela peut se faire dans les prochains jours » a-t-il conclu.