Les médecins du CHUM rassurent sur les conditions d'accueil pour les patients de Guadeloupe

Par • Mis à jour le 14/12/2017 - 08:38

L'arrivée de 59 patients transférés après l'incendie qui a touché le CHU de Pointe-à-Pitre déstabilise l'organisation des services du CHUM. Lors d'une conférence de presse organisée mercredi, les médecins membres du collectif CHUM DOUVAN DOUVAN ont tenu à rassurer sur la situation tout en pointant du doigt le manque de moyens octroyés par la direction.

    Les médecins du CHUM rassurent sur les conditions d'accueil pour les patients de Guadeloupe

Le point presse qui s'est tenu mercredi à la maison des syndicats a permis au collectif CHUM DOUVAN DOUVAN de faire le point sur la situation de la prise en charge des patients de Guadeloupe.

Il s'agissait de rassurer la population sur la prise en charge des patients. Même si les moyens humains ne sont pas suffisamment important selon le collectif. Ces derniers dénoncent  le manque d'aides soignants et des médecins dans certains services. Un déséquilibre antérieur à l'arrivée de patients de Guadeloupe assure les médecins.

"Ce sont des difficultés liée à un manque d'organisation. Les médecins sont appelés à la dernière minute et ils ne peuvent pas se déplacer. Ce ne sont pas des colis qu'on déplace. Par exemple, la dialyse à Mangot Vulcin est faite en l'absence des médecins or la loi oblige leur présence. Le week-end de Noël ce sera compliqué. Et ça la direction du CHUM a été interpellé sur ça il y a plus d'un mois et nous n'avons eu aucune réponse. Aucune décision n'est prise. Les soignants sont seuls devant leur problème", explique Bruno Charles-Achilles, secrétaire général de la CDMTet membre du collectif « chum douvan douvan » 

Toujours selon le collectif, la mise sous administration provisoire de l'établissement à partir du 1er janvier freine les décisions pour le recrutement de nouveaux médecins. Le collectif CHUM Douvan douvan rencontrera la ministre des outremer à ce sujet samedi lors de son passage en Martinique.

Depuis l'incendie du CHU de Pointe-à-Pitre/Abymes, 59 patients ont été transférés en Martinique, 41 sont encore présents, dont une naissance, 19 sont sortis et on dénombre 4 décès. Pour faire face à cette crise sanitaire sans précédent, un urgentiste martiniquais a été dépêché en Guadeloupe pour gérer le taux de patients qui arrivent en Martinique.