Les mesures strictes de la clinique Saint-Paul suscitent l'émoi chez les parents et dans les familles

Par 31/03/2020 - 11:57
01/01/2020 - 00:00

Environ 300 enfants devraient naître en Martinique au mois d'avril. À la MFME, le père peut assister à l'accouchement mais ne peut séjourner avec la mère et l'enfant. À la clinique Saint-Paul, les pères sont privés de visite mais aussi d'accouchement.

    Les mesures strictes de la clinique Saint-Paul suscitent l'émoi chez les parents et dans les familles

C'est une décision qui crée beaucoup d'émoi dans les familles qui s'apprêtent à s'agrandir. En plus d'interdire la présence du père dans la salle d'accouchement, la direction de la clinique Saint-Paul a décidé de ne pas lui permettre de séjourner avec la mère lors du passage à la maternité.

Si la décision fait sens du point de vue strictement biologique, elle n'en demeure pas mois traumatisante pour les familles. Sollicité sur ce positionnement, le directeur de la clinique reste ferme sur sa décision. "Nous avons pris cette décision pour être en conformité avec les instructions ministérielles et les recommandations de l'ARS. Le covid-19 est une maladie grave. Le meilleur moyen de s'y attaquer c'est le confinement et la limitation des contacts. le virus peut être porté par des personnes jeunes qui ne présentent aucune pathologie. C'est pour cela que nous avons pris cette décision qui peut être désagréable pour les couples mais c'est dans l'intérêt des patients vulnérables qui sont hospitalisés à la clinique, des bébés et de notre personnel", explique Nabil Mansour.

Une fermeté qui ne passe pas. Françoise Valère, future grand-mère, s'est fendue d'une lettre ouverte pour demander à la direction de revoir son protocole et de modifier ce dispositif "inhumain". "De grâce, reprenez vous ! Ne se peut-il pas que votre personnel soit également contaminé ?Alors je vous propose une solution plus sage : pour protéger les mamans et vos équipes, équipez les futurs papas avec blouses, masques et lunettes.
De grâce, révisez ce règlement inhumain ! Alignez-vous sur les règlements mis en place dans l’Hexagone (Clermont Ferrand, La Rochelle, Villeneuve etc...) : ils confinent le couple au sein de la Maternité"
, écrit Françoise.

Un appel à ne pas laisser les mamans accoucher toutes seules qui, cette future grand-mère l'espère, sera entendu.

Tags

Commentaires

Anonyme (not verified)

Bonjour,
Cet article est très intéressant mais nous ne comprenons pas comment Mr Nabil Mansour peut'il tenir cette position visant à interdire l'accompagnement des femmes enceintes lors de l'accouchement alors que le collège des gynécologues obstétriciens français et l'OMS déclare que cette décision est une violence obstétricale?

Mar, 31/03/2020 - 16:54 Permalink
Anonyme (not verified)

J'ai eu 2 enfants et à aucun moment je n'ai eu la présence du papa ; je n'en ai pas été traumatisée. Mes enants ont grandi et un de mes fils a des enfants à son tour. Il n'a pas assisté aux 7 accpuche6ments. Serait-il pour autant un mauvais père. Ne cherchons pas de handicap là où il n'y en a pas réellement. Restons SAGES et OBJECTIFS. Quoi de plus important ? Un père présent à l'accouchement avec toute une famille bébé pris contaminée ou des parents remplis de l'assurance d'être réunis et SAINS ? Et du personnel médical moi s surchargé ? REFLECHISSONS.

Mer, 01/04/2020 - 07:27 Permalink

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.